Crìa cuervos

20 Sep

Retour sur l’Inconnu du Cin’Eiffel Saison 2.

Jeudi 21 mars 2013, le public de Cin’Eiffel a voté et choisi de regarder, parmi les 12 films que nous vous avions proposés, Crìa Cuervos, film espagnol de Carlos Saura, sorti dans les salles en 1976.

Crìa Cuervos est un très beau film qui nous emporte, par de nombreux allers-retours temporels, dans les souvenirs d’Ana, une jeune femme terriblement marquée par ses douloureux souvenirs d’enfance : une mère pianiste talentueuse et un père général franquiste qui vont tour à tour trouver la mort. Sous le regard constant et fragile de Geraldine Chaplin (qui joue à la fois le rôle de la mère et d’Ana devenue adulte), il y a celui, froid et fascinant, d’Ana enfant, cette petite fille, effroyablement hantée par ces morts dont elle se pense coupable.

C’est un film profondément touchant, à la portée historique très forte : la fin imminente de l’ère franquiste, d’une Espagne malade, déclinant petit à petit dans le plus grand désespoir, marquée à jamais par les souvenirs de la dictature.

Dans cette atmosphère sinistre, Ana n’a que son imaginaire pour s’évader, tenter de rester dans le monde de l’enfance ; c’est alors qu’elle se met innocemment à danser avec ses deux sœurs sur la chanson de Jeannette « Porque te vas » et qu’on ne peut retenir ses larmes devant tant d’émotions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :