Richard Gere : play-boy humaniste

23 Jan

Richard Gere est  né le 31 août 1949, en Pennsylvanie.

Durant son enfance, il pratique et étudie activement la musique puis, à l’université, la philosophie et l’art dramatique. Il tente ensuite une carrière de trompettiste mais, déçu par le milieu et rattrapé par sa passion de la scène, il décroche, au début des années 1970, le rôle de Danny Zuko dans la comédie musicale Grease à Londres, qu’il jouera quelques années plus tard  à Broadway. Il s’essaye aussi au répertoire shakespearien avec Le songe d’une nuit d’été.

Il débute au cinéma en 1975, mais c’est avec A la recherche de Mr Goodbar, de Richard Brooks, Les Moissons du ciel (David di Donatello du meilleur acteur), de Terrence Malick, et Yanks, de John Schlesinger, qu’il connaît ses premiers succès. Puis il enchaîne des rôles de play-boy comme dans American gigolo, Officier et gentleman ou encore Pretty woman, qui relance sa carrière. Dès lors, il tourne avec de grands réalisateurs tels que Francis Ford Coppola dans Cotton Club, Akira Kurosawa dans Rhapsodie en août, mais aussi Robert Altman dans Docteur T et les femmes. En 2003, il reçoit le Golden Globe du meilleur acteur pour son rôle dans Chicago.

Au cours de ces années, le play-boy est également très engagé dans différentes  causes  humanitaires (le Tibet, l’association AIDS), sans hésiter à affirmer ses opinions politiques – comme ce fut le cas lors de l’invasion américaine en Irak à laquelle il s’oppose.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :