Cuisine et saveur au cinéma

27 Jan

La mode est à la cuisine : cuisine traditionnelle, cuisine de saveur, liée à la joie de vivre (sinon à l’hédonisme), aux plaisirs simples, aux fondements de la civilisation, garante de l’art de vivre ; pendant la crise, quand on manque de repères, bien manger ça fait du bien, et c’est certainement le seul domaine qui reste fédérateur pour les Français. Qui aurait pu imaginer, il y a encore 10 ans, que les pléthoriques émissions de télé auraient un tel succès en prime time : j’ai noté «Top chef», «Cauchemar en cuisine», «Master chef», «Fourchette et sac à dos», «On va déguster», «Les aventures culinaires de Sarah Wiener», «Un diner presque parfait», «Les meilleurs pâtissiers»… Je suis sûre que j’en oublie.

 …Même la très sérieuse revue Sciences humaines a sorti son numéro d’août/septembre 2013 sur le sujet : «L’ère culinaire» !…

Après la génération «pâtes au beurre» et Mac Do, et, grâce à Marmiton.com, nous voici donc tous transformés en chefs cuisiniers, prêts, à tout instant, à dévoiler notre célèbre recette de « Cougnoux de Namur»…

Le cinéma n’est pas de reste : des palanquais de comédies, franchouillardes ou romantiques, sont sorties ces derniers mois, souvent portées par le comédien populaire du moment. Le résultat n’est pas toujours à la hauteur de nos attentes : mais l’image est-elle à même de rendre consistance, goût et odeur ?…

Je vous propose, moi aussi, ma sélection ciné-cuisine avec en bonus une recette surprise (à tester), qui appartient à l’un de ces films…

 Recette de Soupe de tortue géante

1. Extrait de champignons : Nettoyer les champignons et les tailler en fines lamelles.
2. Former des couches dans un plat, sans oublier de saler, poivre et de parsemer chaque couche de coriandre. Poser une assiette et un poids sur les champignons, et mettre au frais pour la nuit.
3. Le lendemain, égoutter et presser les champignons.
4. Soupe : Faire tremper la tête de veau dans l’eau pendant une heure environ, en changeant l’eau de temps en temps.
5. Mettre la tête de veau dans une casserole remplie de 3 l d’eau froide, porter à ébullition et cuire à frémissements pendant 3 heures, en écumant de temps en temps
6. Couper les oignons en deux, sans les peler, et faire griller la surface de coupe au-dessus d’une flamme. Nettoyer les autres légumes et les tailler grossièrement.
7. Au bout de 3 heures, sortir la tête de veau du bouillon (on peut la garder pour en faire des aspics). Déposer dans le bouillon la viande, le jambon, la langue et tous les légumes. Porter à ébullition et écumer.
8. Lorsque le bouillon ne forme plus d’écume, ajouter les herbes aromatiques et les épices. Remettre à frémir pendant 3 heures. Après 2 heures, retirer la langue, la passer sous l’eau froide et ôter la peau. Laisser refroidir et tailler en petits dés. Trente minutes avant la fin de la cuisson, verser le vin de Madère et l’extrait de champignons dans la soupe.
9. Passer la soupe. Dégraisser le bouillon, placer un linge fin dans la passoire et filtrer une deuxième fois. Rectifier l’assaisonnement.
10. Préparer les boulettes ½ heure avant de passer à table. Tailler la viande de veau en dés et mixer. Mettre la viande hachée dans un plat posé sur des glaçons, incorporer la crème bien froide avec le batteur à main. Relever avec du sel et poivre de Cayenne. Mettre la farce au réfrigérateur pendant 20 minutes.
11. Façonner des boulettes avec deux petites cuillers, faire pocher 3 à 4 minutes dans de l’eau salée frémissante.
12. Faire chauffer les dés de langue de veau dans le bouillon. Servir avec les boulettes dans des bols à soupe préchauffés

The Lunchbox de Ritesh Batra

Le Festin chinois de Hark Tsui

La grande Bouffe de Marco Ferreri

https://i0.wp.com/www.ohmyfood.fr/wp-content/uploads/2013/05/la-grande-bouffe.jpg

Le Festin de Babette de Gabriel Axel

https://i2.wp.com/www.ohmyfood.fr/wp-content/uploads/2013/05/le-festin-de-babette.jpg

Delicatessen de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

 

 

 

La graine et le mulet d’Abdellatif Kechiche

Sucré salé de Ang Lee

Ratatouille de Brad Bird

 

 

 

Soul Kitchen de Fatih Akin

Super size me de Morgan Spurlock

Parce ce que ça peut aussi finir comme ça…

Publicités

Une Réponse to “Cuisine et saveur au cinéma”

  1. Brancherie 29 janvier 2014 à 22 h 26 min #

    Hummm ça donne envie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :