Le Vent se lève: l’ultime film d’animation d’Hayao Miyazaki

10 Fév

La sortie du dernier film d’animation d’Hayao Miyazaki coïncide avec l’annonce de la retraite du célèbre cinéaste japonais. A 73 ans, celui qui nous a offert des chefs-d’œuvre tels que Princesse MononokéLe Voyage de Chihiro ou encore Le Château ambulant, nous présente donc sa dernière création.

Années 20. Jiro est un garçon fasciné par le monde de l’aviation mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote ; il décide donc de devenir ingénieur dans l’aéronautique. Basé sur la vie de personnages réels, Le Vent se lève raconte la vie de ce brillant jeune homme, sa rencontre amoureuse avec Nahoko, une jeune femme atteinte de tuberculose, et retrace aussi les grands événements historiques qui ont touché le Japon durant ces années.

Même si Miyazaki n’a pas recours cette fois-ci à des procédés fantastiques, ni à des créatures inventées, la magie habituelle opère : ancré dans une période difficile, le dessin n’en est pas moins sublime.  De même, la poésie est plus que jamais omniprésente : le vers de Paul Valéry, « Le vent se lève, il faut tenter de vivre », plusieurs fois mentionné, illustre à merveille l’atmosphère qui règne dans ce film. Le vent déplace un chapeau ou un parasol et fait se rencontrer les amoureux, attise le feu et déclenche un incendie dans une ville déjà ravagée par un séisme, ou fait s’envoler enfin les avions de papier, véritables symboles de rêves corrompus.

Avec Le Vent se lève, le réalisateur japonais met un point final à tout un univers émouvant et apaisant que regretteront les amoureux de ce maître incontesté du film d’animation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :