Liv Ullmann: muse d’Ingmar Bergman

28 Fév

Лив Ульман (Liv Ullmann)

Liv Ullmann est née à Tokyo le 16 décembre 1938.

Adolescente, elle suit des courts d’art dramatique à Londres, puis au Théâtre National d’Oslo, où elle s’illustre avec son interprétation d’Anne Frank dans la pièce éponyme. Elle débute au cinéma en 1957, comme silhouette dans Fjols til fjells.

Ingmar Bergman la remarque, après quelques rôles, et lui propose de jouer dans Persona, aux cotés de Bibi Andersson, avec laquelle la ressemblance est frappante. Commence alors une longue et fructueuse relation professionnelle et personnelle. Le couple tourne au moins dix films ensemble : notamment L’heure du loup, Une passion, Cris et Chuchotements (David di Donatello spécial), Scènes de vie conjugale (David di Donatello de la meilleure actrice étrangère), Sonate d’automne et plus récemment Sarabande.

Sa beauté naturelle et ses interprétations de personnage à la psychologie complexe attirent d’autres réalisateurs européens tels que Arne Skouen (An-Magrittd), Jan Troell (Les Emigrants – Golden Globe de la meilleure actrice), Michael Anderson (Jeanne, papesse du diable), Richard Dembo (La Diagonale du fou), Mario Monicelli (Pourvu que ce soit une fille). Elle connaît aussi une carrière américaine : on la voit notamment dans 40 Carats de Milton Kateselas ou Un pont trop loin de Richard Attenborough.

Suivant les traces de son mentor,  Liv Ullmann écrit et réalise son premier long métrage en 1992, Sofie, primé au festival de Montréal. Elle poursuit dans la réalisation en adaptant les romans de Sigrid Undset dans Kristin Lavransdatter. Elle  collabore ensuite avec Ingmar Bergman pour deux nouveaux films, Entretien privé et Infidèle : elle, à la réalisation, et lui, au scénario.

En 2014, elle est à l’écran dans D’une vie à l’autre et sort son adaptation cinématographique de la pièce de théâtre d’August Strindberg, Mademoiselle Julie avec Jessica Chastain et Collin Farrell.

Retrouvez Liv Ullmann et Bibi Andersson dans le chef-d’oeuvre d’Ingmar Bergman, Persona, que Cin’Eiffel projettera le jeudi 6 mars 2014, à 19h30 !

Publicités

Une Réponse to “Liv Ullmann: muse d’Ingmar Bergman”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les visages de Persona : voiles de l’incommunicabilité | Cin'Eiffel - 8 mars 2014

    […] semble nous prévenir Bergman, pourra sauver Elisabeth et Alma (magnifiquement interprétées par Liv Ullmann et Bibi Andersson), et, rendre l’amour à une humanité cassée. L’amour paraît […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :