En passant

Old boy : notre belle séance de lutte !

8 Déc
Film baroque, film flamboyant et arborescent, Old boy du sud-coréen Park Chan-wook frappe par son esthétique spectaculaire et sa mise en scène énergique !

Voir Old boy sur grand écran est un spectacle visuel et sonore incomparable : car Old boy est une débauche chorégraphique d’énergie pure, un enchaînement rythmé de scènes à l’esthétique violente et bigarrée, souvent drôle, une bande son tout en alternance et répétition, ouvrant à une réflexion sur le temps digne d’un chaos mémoriel ! Une belle séance de lutte !

Une scène centrale

L’une des scènes qui résume peut-être le mieux ce sentiment, cette impression, cette épreuve qu’est la vision de Old boy est celle du couloir où Dae-soo, après avoir arraché les dents du geôlier qui durant 15 années a été payé pour le retenir prisonnier, doit se battre contre ses hommes de main pour pouvoir quitter l’immeuble.

On remarquera, aux premiers instants de ce long plan séquence (qui dure plus de 3 minutes), que Dae-soo laisse tomber le couteau qu’il tient dans la main pour se battre au marteau. Ce geste indique que Dae-soo n’a pas l’intention de tuer ces hommes qui se mettent sur son chemin : il veut simplement quitter les lieux, vivant, pour poursuivre son enquête… Sa vengeance ne s’exerce en effet que sur ceux qui ont activement prix part à la situation dans laquelle il se trouve. Cette séquence est par ailleurs un paroxysme de minutie : la chorégraphie exécutée par ces hommes, ce ballet de violence sont d’une beauté saisissante, d’une légèreté et d’une maîtrise exceptionnelle.

Old boy 4

Dae-soo s’en est sorti cette fois encore ! Mais à quel prix ?

Le tout est encadré par deux plans assez humoristiques : le premier lorsque Dae-soo demande aux hommes devant lui, et prêt à l’écharper, qui est du groupe sanguin AB (référence à Sympathy for Mr Vengeance), leur patron ayant perdu beaucoup de sang et ayant besoin d’une bonne transfusion (ce thème de la transfusion sera, bien sûr, l’un des thèmes de Thirst).

Le second, lorsque le plan séquence prend fin pour filmer Dae-soo de face (on voit les hommes dans la profondeur de champ allongés comme dans un champ de bataille) : on comprend à son expression qu’il n’en a pas fini avec ce combat homérique. Il se passe effectivement quelque chose dans le contre-champ, ce que traduit à la fois l’expression de son visage et le sang qui subitement se met à couler le long de sa gorge. La caméra passe alors en vue subjective et on découvre avec Dae-soo une dizaine d’hommes dans l’ascenseur, prêt à l’achever !

Champ / contre-champ

Ce procédé du champ/contre-champ est flagrant dans la séquence de l’autoportrait où Dae-soo, qui restera enfermé 15 ans dans une chambre qui est sa cellule, regarde L’Homme aux chagrins de James Ensor comme il se regarderait dans un miroir. Ce qu’il voit dans ce portrait n’est rien d’autre que sa propre grossièreté, sa propre laideur qui commence à l’interroger. Ce portrait, qu’il reproduit immédiatement sur son propre visage, devient le curseur de son humanité et du mal en lui.

Vous étiez nombreux à assister à la projection de Old boy, le jeudi 4 décembre.
Nous espérons vous retrouver encore plus nombreux, le jeudi 18 décembre, pour la projection de Tatouage, chef-d’oeuvre du cinéma classique japonais ! Cette séance sera animée par le philosophe Frédéric Berland !

Faites votre cinéma à la Médiathèque !

Benoît N.

Publicités

2 Réponses to “Old boy : notre belle séance de lutte !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Travelling, le festival cinéma de Rennes Métropole | Cin'Eiffel - 2 février 2016

    […] de voir ou revoir des documentaires, des films classiques (La Servante) ou plus contemporains (Old Boy, Snowpiercer) […]

  2. A grands pas dans le Festival de Cannes ! | Cin'Eiffel - 14 mai 2016

    […] la croisette pour commencer, récompensé par le passé au Festival de Cannes du Grand prix pour Old boy (2004) et du prix du jury pour Thirst, ceci est mon sang (2009) : Park Chan-wook, fer de lance de la […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :