Esprits de Sils Maria : que faire de Google ?

8 Déc

Le Serpent de Maloja porte dans le mystère de sa constitution les esprits sans retours de tous ceux qui donnent aujourd’hui encore à Sils Maria sa représentation… et son sens..

Google, quant à lui (ou quant à soi !), serait en deçà de toute représentation, de toute distance, de tout recours critique, emprisonné dans une sorte d’immédiate appréhension de la réalité, dans une confrontation primaire de ce qui se fait et de ce qui est vu : de ce qui est su donc.

Serpent de Majola versus esprits de Google : opposition frontale et indépassable ?
En apparence oui.
Jugeons-en.

Clouds of Sils Maria

« De touts les endroits de la Terre, je me sens le mieux ici, en Engandine. » (Nietzsche, 1879)

Friedrich Nietzsche, Thomas Mann, Hermann Hesse, Marcel Proust, Reiner Maria Rilke, Alberto Moravia, André Gide, Jean Cocteau…

Justin Bieber, Kim Kardashian, Chloé Grace Moretz ou Lindsay Lohan…

Le Serpent de Majola, ce nuage brumeux que le film d’Assayas prend cinématographiquement au mot (et dont le titre anglais, Clouds of Sils Maria, rend l’entière détermination) pose sur notre quotidien un regard énigmatique que l’artiste ou le penseur expriment comme véritable source de vie…

Est-il encore possible de concilier ces deux mondes du sens et du non-sens pour porter le second vers un peu plus de substance ? Peut-on encore apercevoir, en pleine ville et pleine dynamique, en pleine vitesse, les nuages sur l’Engandine ? Qui verra encore se dessiner en arrière-plan les cimes de Sils Maria lors des répétitions de la pièce de Wilhem Melchior, où Jo-Ann Ellis tient le rôle principal de Sigrid ?

Qui ? Mais tout le monde, dès lors que l’on sait encore regarder ! Donc se poser. Même dans le tourbillon de cette vie…

Chloe Grace Moretz

Jo-Ann Ellis à l’heure de Google et de sa désincarnation en directe.

Notre quotidien à nous humains, trop humains, c’est celui du bas, du concret ou du réel, du médiocre et du trivial, des jours qui passent, pris dans le mouvement d’un temps qui n’est finalement que de l’espace : un temps quantifiable, le temps de l’énumération et de la succession. En bas de Sils Maria, dans la plaine, s’étend notre vie googlelisé : notre vie à la vue de tous, notre vie de nomades globalisés et décollectivisés où priment l’atermoiement des tabloïds et la culture du partage… Là, c’est donc la désincarnation, le corps sans matière : l’image… A laquelle il faut donner sens.

Et précisément : en bas pour certains, il s’agit de retrouver un peu du sens perdu là-haut… Se mettre hors du temps : s’abstraire de ce temps numérisé pour retrouver un temps perdu de la durée…

Wilhem Melchior hier, le dramaturge qui choisit du moment et du lieu de sa mort ; Olivier Assayas aujourd’hui qui interroge la disparition d’une certaine culture par l’entremise du corps de Maria Anders (Juliette Binoche) ; tous deux réfléchiront le sens de leur vie du haut de cette cime qui bientôt sera recouverte du fameux serpent… qui à jamais restera incompréhensible. Parce que le monde porte en lui un voile d’incommunicabilité… Se souvenir de Persona, lorsque l’on a déjà tout oublié…

Ainsi le Serpent dessine ce soupçon de transcendance présente au coeur de toute horizontalité… Ce nuage semble nous dire qu’il existe du sens et qu’il ne faut pas désespérer… Le Serpent de Maloja est un signe d’espoir.

Google existe et il faut le pourvoir d’un esprit.

Tant qu’il y aura des artistes, tant qu’il y aura aussi des actrices, tout est alors possible !

Nietzsche par Warhol

Nietzsche, égérie pop de Warhol : où la googlelisation de l’éternel retour !

Benoît N.

Publicités

2 Réponses to “Esprits de Sils Maria : que faire de Google ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Festival de Cannes 2016 : journée particulière | Cin'Eiffel - 17 mai 2016

    […] Assayas, avec la non moins attendue Kristen Stewart, dont l’interprétation de Valentine dans Sils Maria , au côté de Juliette Binoche, avait confirmé le talent d’une grande actrice ! Avec Lars […]

  2. Ma drôle d’histoire du cinéma… Clap de… | Cin'Eiffel - 20 octobre 2016

    […] Et encore Dumont. Le radical. Twenty nine Palms et les expériences ultimes. Inland Empire. Binoche. Kristen Stewart… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :