Saviez-vous que Mohamed Ali était « le plus grand » ?

9 Juin

Vendredi 3 juin 2016. Mohamed Ali est mort.

Mohamed Ali, c’est la boxe faite homme, c’est la perfection faite boxe.

Une technique inégalée, un sens de l’improvisation et de l’adaptation inouï qui lui ont permis de remporter les combats les plus épiques et de devenir le maître incontesté des poids lourds pendant près de 15 ans, une vitesse d’exécution et une légèreté dans le déplacement sans communes mesures : tel était Ali le boxeur.

Mohamed Ali 2Mais Mohamed Ali était plus, beaucoup plus qu’un boxeur, en ces temps où l’Amérique et le monde se cherchaient des héros : à aduler, à vilipender ! Ali était une icône : aujourd’hui il entre à jamais dans la légende.

Pour comprendre ce qu’est Mohamed Ali, il faut revoir le fantastique documentaire que William Klein lui a consacré, et que Cin’Eiffel avait projeté le 24 novembre 2011 : Muhammad Ali, the Greatest. De 1964 à 1974, de sa prise de pouvoir chez les lourds au combat du siècle à Kinshasa contre Foreman, Ali n’est pas devenu grand, il est devenu « le plus grand ».

Ali c’était la démesure, la provocation permanente, le génie du bon mot, de la bonne citation : le goût inné du spectacle, de la mise en scène, de sa propre gloire. Et c’était l’engagement, permanent, celui d’un homme presque Dieu dont la voix portait. Il volait comme un papillon, piquait comme une guêpe, mais refusait d’aller combattre au Vietnam car aucun Vietcong ne l’avait jamais traité de nègre. Il s’engageait auprès de Malcom X pour défendre l’égalité des droits entre noirs et blancs car tous les hommes devaient être égaux. Voilà, Ali était un homme au pouvoir considérable, conscient d’être un modèle.

Aucun sportif très certainement n’égalera jamais Mohamed Ali, car son destin s’inscrit dans l’histoire du monde, ses prises de position dans le siècle. De loin le plus grand.

George Foreman, l’un de ses plus coriaces adversaires, le jour même de sa disparition, l’écrira :

« Ralph, Ali, Frazier et moi, nous ne formions qu’une seule et même personne. Une part de moi s’en est allée, la plus grande ».

Mohamed Ali : 1942-2016. The Greatest.

Benoît N.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :