Archive | décembre, 2017

Le ski au cinéma …

28 Déc

Top 3 des films de ski sur nos grands écrans pour cette fin d’année 2017, trois styles différents de descendre les pistes, entre rire, chanson et aventure, on chausse les skis, on enfile les combinaisons et c’est parti …

  • Tout là-haut de Serge Hazanavicius avec Kev Adams et Vincent Elbaz.

  • La deuxième étoile de Lucien Jean-Baptiste avec Lucien Jean-Baptiste, Firmine Richard, Roland Giraud …

  • Star 80, la suite de Thomas Langman avec Richard Anconina, Patrick Timsit, Bruno Lochet …

Les films de La Médiathèque qui nous emmènent à la montagne !

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Publicités

Joyeux Noël, Félix …

21 Déc

Le froid est bien là, il commence à neiger et le temps des achats de Noël est arrivé. En ce mois de décembre, le temps est propice à s’installer bien au chaud à la maison, confortablement dans son salon devant la télévision pour regarder un bon film de Noël !

Mais quel film choisir ?

Cette période de l’année a toujours inspiré de nombreux réalisateurs et scénaristes, autant de situations et d’histoires, qui ont engendré de beaux scénarios sur Noël ou avec Noël « en toile de fond ».

Tant d’histoires autour de retrouvailles, à table pour le réveillon et de cadeaux à ouvrir! Entre règlement de comptes et confidences, entre rire et larmes, le temps des fêtes de fin d’année nous réserve son lot de surprises …

Des films de Noël, il y a en de tous les genres et pour tous les goûts : des comédies françaises comme La buche (nouvelle fenêtre), le père Noël est une ordure (nouvelle fenêtre), des comédies américaines telles que Family man, Un fauteuil pour deux (nouvelle fenêtre), Maman j’ai raté l’avion (nouvelle fenêtre), des films d’animation avec le formidable film de Tim Burton, L’étrange Noël de Mr Jack (nouvelle fenêtre) ou le pôle express (nouvelle fenêtre). 

En fait, pour évoquer Noël, aucun genre n’est interdit : on trouve de bons films d’action comme Piège de Cristal de John McTiernan ou des films historiques comme Joyeux Noël (nouvelle fenêtre) de Christian Carion, grand film sur la vie dans les tranchées, réalisé en 2005. Il existe même des films d’horreur sur Noël, Christmas devil et Black Christmas.

Voici une sélection de film à voir ou à revoir pendant cette période fête, en famille, entre amis ou en solo …

 

Zoom spécial sur la dernière comédie française de Noël…

Santa & Cie, film de et avec Alain Chabat qui, avec ce huitième long métrage, veut sauver Noël ! Servi par un excellent casting : Audrey Tautou, Bruno Sanches, Pio Marmai… Santa & Cie (sorti le 6 décembre 2017) fait déjà partie des films de Noël à ne pas rater !

L’histoire : trois jours avant Noël, les 92.000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps !! Le père Noël (Alain Chabat) n’a pas le choix  : il doit se rendre d’urgence sur terre avec ses rennes pour chercher un remède …

Toute l’équipe de Cin’Eiffel vous souhaite un joyeux Noël et de très bonnes fêtes de fin d’année 🙂

Pleins feux sur : Alain Delon

14 Déc

Rien ne prédestinait Alain Delon (nouvelle fenêtre) à faire carrière dans le septième art et pourtant il est l’une des plus fortes personnalités du cinéma français. Fin des années 50, après avoir décliné un contrat à Hollywood et tourné quelques films (Quand la femme s’en mêle (1957), Christine (1958)…) dans lesquels son physique de jeune premier éclate à l’écran, il est repéré par Luchino Visconti (nouvelle fenêtre). C’est le coup de foudre réciproque mais de nature différente. Le réalisateur lui offre un de ses plus grands rôles dans Rocco et ses frères (1960). L’acteur à la beauté insolente illumine cette poignante tragédie de mœurs, dont le lyrisme touchant en a fait un authentique film populaire. La rencontre entre le mentor et son apollon profite aux deux. Visconti reprend le meilleur du néoréalisme et de la Nouvelle Vague pour dresser un portrait de l’Italie d’après-guerre mêlant la réflexion politique et l’émotion la plus déchirante. Delon, lui,  montre toute la palette de son jeu, du jeune homme fragile à l’homme déterminé ; une dualité que l’on retrouve ensuite dans beaucoup de ses personnages, à la fois voyou et séducteur.

Cliquez sur les points jaunes de l’image pour en découvrir davantage.

Cin’Eiffel présente jeudi 14 décembre 2017 à 19h30, Rocco et ses frères, sorte de tragédie grecque, inspirée des Frères Karamazov de Dostoïevski (nouvelle fenêtre) à l’occasion du film sélectionné par les spectateurs et les lecteurs de La Médiathèque !

Faites votre cinéma à la Médiathèque !

 

Adieu Johnny Hallyday

9 Déc

Johnny Hallyday est mort à l’âge de 74 ans, mercredi 6 décembre 2017. Il laisse derrière lui une carrière monumentale, 110 millions de disques, 1000 titres, 150 clips, 10 victoires de la musique et 37 films …

Chanteur mais aussi acteur, il débute sa carrière cinématographique en 1955 avec une toute petite apparition dans Les diaboliques. Puis joue dans Les Parisiennes, L’idole des jeunes et D’où viens-tu Johnny ?

C’est en 1985 avec le film Détective de Jean-Luc Godard qu’il obtient un premier « vrai » rôle. Juste après, le célèbre réalisateur Costa-Gavras le dirige dans Conseil de famille en 1986. Puis Terminus, Le triangle de fer, L’homme du train, Jean-Philippe, Vengeance, Rock’n roll pour ne citer que ceux-là …

Dans sa longue carrière artistique, il tournera également à deux reprises avec Claude Lelouch, Salaud on t’aime puis Chacun sa vie.

 

Adieu Monsieur Jean-Philippe Smet 1943-2017

Jacques Prévert aurait 117 ans… Et pas une ride !

7 Déc

40 ans, que Jacques Prévert (1900-1977) est décédé !

2017  l’occasion rêvée, donc, de le célébrer à travers toutes sortes de commémorations, de spectacles, de rééditions en France (nouvelle fenêtre) et à l’étranger… On le savait poète et parolier (Paroles, Fatras), conteur (contes pour enfants pas sages – nouvelle fenêtre), L’opéra de la lune), peut-être moins connu, plasticien et auteur de magnifiques collages Mais les plus jeunes d’entre nous ont peut-être oublié le rôle capital qu’il a joué dans le cinéma français des années 30 à 60.

Un immense scénariste et une direction d’acteurs hors pair

Mêlant travail scénaristique et direction d’acteurs, il écrit des rôles sur mesure, magnifiques et poétiques, aux plus talentueux acteurs de l’époque : Arletty (son alter ego féminin), Pierre Brasseur, Jean Gabin, Yves Montand… Il leur fait dire des mots simples, « des mots de tous les jours » comme le dit Garance (Arletty dans les enfants du paradis) mais associés avec fantaisie et humour afin de donner à chaque personnage une épaisseur et une énergie propre.

Sur un plateau, conscient de la confiance que lui portent aussi bien les réalisateurs que les acteurs, il est bien plus qu’un scénariste : pendant le tournage des enfants du paradis, il temporise avec Marcel Carné, réalisateur extrêmement exigeant, qui malmène Maria Casarès (novice au cinéma, alors), jusqu’à la faire pleurer.

Auteur engagé, sa collaboration avec Jean Renoir, Marcel Carné, Christian-Jacque sera toujours récompensée par un succès durable.

L’amitié, un art de vivre !

Parce que ces acteurs, il les connait bien, confident et ami ! Il place l’amitié au centre de sa vie. Pendant la guerre, il cache Joseph Kosma et Alexandre Trauner, respectivement musicien et décorateur, recherchés qu’ils sont juifs.

À partir de la fin des années 1950, installé cité Véron (derrière le Moulin rouge), il prend l’habitude de recevoir ses amis chaque jour ; il réalise une belle éphéméride : une fleur dessinée au feutre et colorée aux côtés de laquelle il notait les noms des invités. La liste donne le vertige….

On y retrouve les intimes : Arletty (nouvelle fenêtre) , Maurice Baquet, Pierre Brasseur, Robert Doisneau, Marcel Duhamel, Jean Gabin (nouvelle fenêtre), Paul Grimault, Joan Mirò, Aimé Maeght, Edith Piaf, Marcel Mouloudji, Pablo Picasso, Pierre Prévert, Simone Signoret, Alexandre Trauner et Boris Vian.

Le cinéma de toute une époque défile sous nos yeux, disparue à jamais et indémodable.

Je vous propose une sélection de mes films préférés, disponibles à La Médiathèque :

Le crime de Monsieur Lange de Jean Renoir

Lumière d’été de Jean Grémillon

Une femme dans la nuit d’Edmond Gréville

Le roi et l’oiseau de Paul Grimault

et puis bien sûr les films de Marcel Carné : Quai des brumes, Les portes de la nuit, Les enfants du paradis programmé par Cin’Eiffel en 2017.

Hommage !

%d blogueurs aiment cette page :