Cin’Eiffel Le choix des spectateurs 2018 : 1/3 Les comédies

10 Avr

1/3 Les comédies

Cin’eiffel est votre ciné-club. Nous vous proposons donc de participer à la programmation : le dernier film programmé de l’année, le jeudi 20 décembre 2018, sera choisi par les spectateurs. A partir du 10 avril et jusqu’au 3 juin 2018, votez pour le film que vous voulez voir sur grand écran!

Le résultat du vote sera annoncé lors de notre dernière séance avant l’été, jeudi 28 juin 2018, après la projection de Sur la route de Madison réalisé par Clint Eastwood.

Cette année nous vous proposons une liste de 15 films : 5 comédies, 5 policiers, 5 drames choisis par les bibliothécaires, films rares ou connus, de qualité, tous réalisés par un auteur d’exception.

 

Pour vous aider à choisir, nous vous proposons pour chaque film : bande annonce, synopsis, critique.

La comédie est une des catégories « reines » au cinéma, très recherchée. Beaucoup de comédies ne sont que des produits commerciaux stéréotypés, attendus, sans saveur, dans lesquelles seule la bande annonce nous amuse vaguement, alors de là, à y trouver vraiment de l’humour!! Nous avons sélectionné plusieurs styles, plusieurs époques, et espérons avoir réussi à vous convaincre…

 

Comédies :

Whisky a gogo (nouvelle fenêtre) réal. Alexander MacKendrick GB/1949

1943 : Todday, petite île ecossaise, vit un drame unique dans son histoire : une penurie de whisky. Les vieux ne veulent plus de la vie, les jeunes ne s’aiment plus. Mais, miracle, un cargo transportant des caisses de whisky s’echoue sur les récifs.

 

L’argent de la vieille réal. Luigi Comencini (nouvelle fenêtre) IT/1977

Une américaine très riche est passionnée par les jeux de cartes. Son jeu préféré est le « scopone scientifico » auquel elle joue quand elle est en Italie. Là-bas, sa demeure surplombe un bidonville de Rome et madame se plaît à défier les pauvres gens au cours de parties où elle est sûre de remporter la mise…

François Chevassu (La Revue du Cinéma) : « L’affrontement du bidonville et de la bourgeoisie, à travers une comédie fort drôle, nourrie de tendresse et d’humour noir. Une nouvelle démonstration de l’habileté des cinéastes italiens à mêler spectacle et réflexion. »

 

New-York Miami réal. Frank Capra (nouvelle fenêtre) USA/ 1939

Ellie fuit son père millionnaire et décide de rallier New York. Elle rencontre Pete, un journaliste, dans le bus, qui comprend très vite qui elle est, son père ayant promis une récompense à qui la lui ramènerait. Peu à peu, alors que l’argent commence à leur faire défaut et qu’ils continuent de fuir en auto-stop, Ellie apprend à mieux connaître Pete.

 « Inventif, insolent… pour les années 1930 : une femme mariée passe ses nuits dans la chambre d’un inconnu. Tous deux ne sont séparés que par de simples couvertures, baptisées les « murs de Jéricho » ! Pire : au contact de cet homme socialement inférieur (un journaliste), la riche héritière découvre la vraie vie. Bref, le puritanisme américain en prenait un sacré coup. Jusque dans les scènes finales, où le père autorise son futur gendre à « abattre les murs de Jéricho »… Alors que le mariage (imminent, certes) n’avait pas encore eu lieu ! Clark Gable et Claudette Colbert remportèrent chacun un oscar. Et le film, aussi. » Pierre Murat, Télérama.

 

Maine océan réal. Jacques Rozier FR/1982

Confortablement installée dans un compartiment de première classe de l’express Maine Ocean, Dejanira somnole. Le contrôleur survient et tente de lui expliquer qu’elle est en infraction, mais Dejanira ne comprend pas ce qu’on lui demande malgré l’intervention d’un second contrôleur.
Mimi De Saint Marc, une passagère, avocate de métier, se rendant à Angers pour défendre un de ses clients, le marin Petigas, prend fait et cause pour Dejanira.

 « L’originalité de l’attitude (de Rozier) vient de ce qu’elle est celle d’un ethnologue, ou d’un sociologue ou, mieux encore, d’un reporter. Mais, en elle-même, cette originalité ne servirait à rien si tout le travail de Rozier en tant que sociologue ou reporter ne se doublait en même temps d’un travail de Rozier en tant qu’artiste ». J-L. Godard.

« Quand on prend un train dont le maître de gare est Rozier, on n’est pas un usager : le cinéaste prend même cette horrible dénomination à rebours : on est pas usagé, usé, on est bousculé, requinqué, on a envie de bousculer à son tour ». Olivier Bitoun, DVDklassik.

 

Dr Folamour réal. Stanley Kubrick (nouvelle fenêtre) USA, 1964

Le général Jack Ripper, convaincu que les Russes ont décidé d’empoisonner l’eau potable des États-Unis, lance sur l’URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d’isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Pendant ce temps, Muffley, le Président des Etats-Unis, convoque l’état-major militaire dans la salle d’opérations du Pentagone et tente de rétablir la situation.

« Comment arrêter un bombardier américain parti par erreur larguer ses charges nucléaires sur l’URSS ? Le président des Etats-Unis prend les choses en main pour corriger la bourde d’un général belliciste à l’extrême. Il faut se remettre dans le contexte de la guerre froide pour apprécier l’ironie mordante de Kubrick. Si, au début des années 1960, Hollywood produit plusieurs films décrivant les possibles engrenages menant à un conflit nucléaire, Docteur Folamour est le seul à traiter le sujet avec le sourire crispé du condamné en sursis, conscient d’être conduit à la catastrophe par un troupeau d’irresponsables.  » Aurélien Ferenczi, Télérama.

A vous de jouer!

Des bulletins de vote ainsi qu’une urne sont disponibles dans les médiathèques Gustave-Eiffel et Albert-Camus, vous pouvez également voter en ligne sur ce blog, en répondant au questionnaire à la fin de ce billet.

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

 

 

Publicités

2 Réponses to “Cin’Eiffel Le choix des spectateurs 2018 : 1/3 Les comédies”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cin’Eiffel Le choix des spectateurs 2018 : 2/3 Les policiers | Cin'Eiffel - 16 avril 2018

    […] 2/3 Les policiers ou films noirs […]

  2. Cin’Eiffel Le choix des spectateurs 2018 : 3/3 Les drames | Cin'Eiffel - 24 avril 2018

    […] Les comédies (nouvelle fenêtre) et les polars (nouvelle fenêtre), 3/3 Les […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :