Archive | avril, 2019

Voyages à travers le cinéma français de Bertrand Tavernier

29 Avr

On l’a rêvé, il l’a fait!

Bertrand Tavernier, réalisateur (nouvelle fenêtre) et passionné de cinéma, a réalisé en 2016 le grand film sur le cinéma français des années 1930 à 1970, qui a été présenté au Festival de Cannes, Voyage à travers le cinéma français. Il est loué par la critique et le réalisateur américain Martin Scorcese (nouvelle fenêtre) lui rend un bel hommage.

Sa découverte du cinéma suit intimement sa vie d’enfant : en 1942, il « approche » le cinéma pour la 1ère fois (alors qu’il se soigne au sanatorium) avec le film Dernier atout de Jacques Becker (nouvelle fenêtre). C’est une révélation!

Résultat de recherche d'images pour "dernier atout"

 Adolescent, puis jeune homme, Il découvre des réalisateurs méconnus ou oubliés, s’enthousiasme pour l’originalité des sujets de Jean Grémillon (nouvelle fenêtre) et Edmond Greville.

Il nous rappelle qu’il y a eu de grandes réalisatrices comme Jacqueline Audry et Agnès Varda (nouvelle fenêtre); des réalisateurs étrangers, qui ont enrichi de nouvelles techniques, de nouveaux propos, le cinéma français : John Berry, les Russes des films Albatros, Anatole Litvak, Max Ophuls, et revient sans rien en occulter sur la période de l’Occupation.

Voyage à travers le cinéma français célèbre les musiciens, les compositeurs, qui ont largement enrichi le cinéma français et ont fait de la musique de films française, un art en soi : Joseph Kosma et Maurice Jaubert, par exemple.

Bien sûr, ces 3 heures de film se sont avérées insuffisantes pour parcourir 40 ans d’un des cinémas les plus féconds. Il réitère l’opération en tournant une suite, sous forme de série en 8 épisodes, programmée en septembre 2018 sur France 5.

« Ces films m’ont donné le goût de la mémoire »

C’est une œuvre considérable et colossale : 6 ans de préparation, 582 extraits de 94 films, des kilomètres d’archives visionnées, sélectionnées et pour finir commentées. Il nous offre un film-témoignage émaillé d’une foule d’anecdotes passionnantes, rapportées par les professionnels du cinéma, que Bertrand tavernier a rencontré, interrogé pendant toute sa carrière. Il nous rappelle que si le cinéma est aujourd’hui une industrie, il a aussi été longtemps le travail d’artisans exceptionnels et ambitieux, dont l’œuvre continue à nous faire rêver.

3 DVD – 8 épisodes de 52 minutes, maintenant disponibles à La Médiathèque

Voyage 1 : « Mes cinéastes de chevet – première partie »: Jean Grémillon, Max Ophuls,  Henri Decoin.
Voyage 2 : « Mes cinéastes de chevet – seconde partie » : Sacha Guitry, Marcel Pagnol, Jacques Tati, Robert Bresson, la musique de Jean-Jacques Grünenwaldt.
Voyage 3 : « Les chansons, Julien Duvivier » : Les réalisateurs auteurs de chansons, Julien Duvivier.
Voyage 4 : « Les étrangers dans le cinéma français – Le cinéma sous l’Occupation, l’avant et l’après-guerre » : Viktor Tourjanski, Robert Siodmak, Albert Valentin, Jean-Paul Le Chanois.
Voyage 5 : « La nouvelle vague de l’Occupation » : Claude Autant-Lara, René Clément, Georges Clouzot.
Voyage 6 : « Les Oubliés »: Raymond Bernard, Maurice Tourneur, Anatole Litvak, René Clair,Georges Van Parys, Jean Boyer.
Voyage 7 : « Les Méconnus » : Louis Valray, Pierre Chenal, Henri Calef, Gilles Grangier, Les femmes réalisatrices
Voyage 8 : « Mes années 60 » : Pierre Granier-Deferre, Jacques Deray, Alain Resnais, Michel Deville, Jacques Rouffio, José Giovanni, Yves Boisset, Eric Rohmer…

Eddy Constantine

Eddy Constantine dans un film de John Berry

Publicités

Musique culte + film culte = une scène inoubliable !

22 Avr

Nous avons tous dans la tête une chanson, une musique qui accompagne des images de films : c’est notre mémoire cinématographique, dès le premier sifflement, on repense au film, à la scène, aux acteurs …

Aujourd’hui, Midnight Express, je pense que c’est un des films qui m’a le plus marqué dans ma jeunesse, tant par sa musique, que par ses images dures et bien sur par l’histoire de Billy Hayes …

LE film Midnight Express, film d’Alan Parker (1978) avec Brad Davis.

Billy Hayes, touriste en Turquie, est arrêté à la frontière avec deux kilogrammes de drogue sur lui. Condamné à perpétuité, par le gouvernement turc, qui souhaite faire de son cas un exemple, le jeune homme multiplie les procès et parcourt les prisons les plus sordides.

LA bande originale composée par Giorgio Moroder.

LA scène inoubliable, rythmée par le battement de cœur du personnage principal est profondément stressante et angoissante …

Le D.V.D Midnight Express (nouvelle fenêtre) est disponible à La Médiathèque, à voir ou à revoir …

 

James Baldwin : un homme révolté

16 Avr

Liseur

L’œuvre de l’auteur américain James Baldwin a été remise à l’honneur en France  à l’occasion de la sortie du filmI’m not your negro (nouvelle fenêtre) réalisé par Raoul Peck en 2017. Ce documentaire sera projeté à La Médiathèque le jeudi 18 avril 2019 dans le cadre de Cin’Eiffel, pour aller plus loin (nouvelle fenêtre) : s’appuyant sur les écrits de Baldwin, le scénariste y brosse une chronique très personnelle des années sanglantes de lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Retour sur un grand écrivain et une œuvre essentielle.

Né à Harlem dans une famille pauvre et pieuse, il est l’aîné de 9 enfants. Fils illégitime, il sera élevé par son beau-père pasteur très strict et violent. Il choisira un temps de se tourner vers la religion et deviendra prédicateur en 1938, activité qu’il abandonnera en 1942 pour se consacrer à la littérature.

Dès l’adolescence, il prend conscience de…

Voir l’article original 613 mots de plus

Connaissez-vous notre offre VOD, La Médiathèque Numérique ? 1ère partie

11 Avr

La Médiathèque de Levallois est abonnée à La Médiathèque Numérique (association de la chaîne télévisuelle Arte et de la plateforme de vidéo à la demande Univers Ciné). 5284 programmes se trouvent sur ce site en perpétuelle expansion. Les programmes sont variés : cinéma français, international, courts et longs métrages, documentaires, spectacles et animations…

La plateforme saura contenter les cinéphiles, tout comme le public à la recherche d’un simple divertissement !

Pour découvrir ce service VOD, rendez-vous sur le site de La Médiathèque, rubrique En Ligne, puis Films (nouvelle fenêtre).

Ce service est intimement lié à votre carte de bibliothèque et à ses avantages, ainsi, vous pouvez visionner ou télécharger –au choix, 4 œuvres audiovisuelles par mois (avec un temps d’emprunt limité de 48h).

Pour plus d’informations et de conseils sur le service de VOD et les autres  services en ligne, rendez-vous aux Petits Dej’ du Numérique (nouvelle fenêtre) à La Médiathèque : le 13 Avril 2019 à 10h en accès libre.

 

 

Venez rembobiner vos classiques au festival Play it Again ! (avec la présence de Cédric Klapisch)

3 Avr

Le festival Play it Again (nouvelle fenêtre) et le cinéaste français Cédric Klapisch vous invitent du 3 au 9 avril 2019  !

Venez découvrir ou redécouvrir, dans plus de 150 salles participantes, dans toute la France, des chefs d’œuvres du cinéma en version restaurée pour un vent de nostalgie ! On parle ici d’auteurs emblématiques ou d’autres qui se sont révélés, d’une sélection empreinte d’origines diverses (Europe du Nord et du Sud, Amérique, Asie, Afrique, Proche Orient…) mais aussi de genres variés tels que de la comédie, de la science-fiction, du western et du documentaire. De même, les thèmes abordés sont avant-gardistes, que ce soit pour exprimer une émancipation féminine, la sensibilité de l’adolescence ou des critiques sociétales.

« Créé en 2008 par l’Association des Distributeurs de Films de Patrimoine (ADFP), Fête du cinéma classique du mois d’avril durant laquelle près de 200 cinémas proposent à leur public une sélection des meilleures rééditions de l’année passée et des animations variées. A la demande de l’ADFP (Association des Distributeurs de Films de Patrimoine) et avec le soutien du CNC, l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC) organise la prochaine édition du Festival du 3 au 9 avril 2019. »

Cette célébration du patrimoine cinématographique sera accompagnée du parrainage de Cédric Klapisch (nouvelle fenêtre), réalisateur, scénariste et producteur de cinéma français. Son court-métrage Ce qui me meut (1989), son téléfilm Péril Jeune (1994) et son adaptation de la pièce de théâtre française Un air de famille (1996) -César du meilleur scénario, et deux César pour les acteurs Catherine Frot et Jean-Pierre Darroussin-, l’ont projeté au cœur de l’industrie cinématographique. Pourtant, c’est en 2002 que son film L’auberge espagnole marque sa carrière avec un gros succès, celui-ci dépassant les 3 000 000 d’entrées.

Cédric Klapisch inaugurera la 5ème édition du festival Play it Again, en présentant en avant-première la séance des Lois de l’hospitalité de Buster Keaton.

Rejoignez-le mardi 2 Avril 2019 à 20h au Cinéma Le Grand Action, 5 rue des Écoles à Paris !

Si vous souhaitez rembobiner votre mémoire cinématographique à La Médiathèque de Levallois ; voici les œuvres de Klapisch à ne pas manquer :

%d blogueurs aiment cette page :