Musique culte + film culte = scène inoubliable …

4 Juin

Une musique, un sifflement, un air fredonné et des images dans la tête, le tout réuni réveille des moments inoubliables, ils restent à jamais gravés dans notre mémoire, dans notre mémoire cinématographique. Dès la première note de musique, on se souvient tout de suite du film, de la scène, des acteurs …

Aujourd’hui Mon nom est personne …

Musique écrite par un certain Ennio Morricone, que l’on ne présente plus. Le thème musical de « La Horde sauvage » est intitulé « L’Amas sauvage » sur la bande originale, Morricone y inclut un extrait de la Chevauchée des Walkyries de Richard Wagner, joué au clairon.

Western, de Tonino Valeri et Sergio Leone (1973) avec Terence Hill et Henri Fonda.

Je pense que c’est mon western préféré, non, j’en suis certaine, c’est mon western préféré ! Mon nom est personne est UN grand film, car seul les grands films laissent derrière eux ces souvenirs et cette nostalgie remplie d’émotions.

Tonino Valeri a voulu rendre hommage aux westerns-spaghetti et à leurs légendes du Far Ouest, scénario, paysages et décors, acteurs, musiques et dialogues tout fonctionne, l’alchimie est parfaite. Un face à face entre l’expérience, le sérieux, la raison et de l’autre côté la jeunesse, l’insouciance, la fantaisie …

L’humour tient une grande place tout au long du film, des scènes drôles à la limite de l’absurde, mais tellement savoureuses avec beaucoup de répliques marquantes :

« Petit, je jouais à être Beauregard »

« Tu brilles comme un miroir de bordel »

« j’aime bien que les gens me regardent »

« Finir est souvent plus difficile que commencer »

« Quand tu vas chez le barbier, assure-toi que sous son tablier il y ait toujours un homme du métier »

Enfin ne surtout pas manquer cette fameuse histoire du petit oiseau racontée par Terence Hill, dont la morale est expliquée par Henri Fonda à la fin du film. Je me dois de vous encourager à voir ce film, rien que pour ce moment de la narration, mémorable !!

Synopsis : Jack Beauregard, légende de l’Ouest, désire mettre un terme à sa carrière de pistolero et envisage de s’embarquer pour l’Europe. Mais un jeune admirateur, affirmant s’appeler Personne, ne l’entend pas de cette oreille. Il veut faire entrer Beauregard dans l’Histoire en l’amenant à combattre la Horde sauvage …

Deux scène inoubliables

 

A voir ou à revoir, Mon nom est personne (nouvelle fenêtre) est disponible à La Médiathèque de Levallois …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :