Chanson culte, film culte : L’histoire sans fin

14 Nov

Il y a 35 ans, durant l’année 1984, sortait au cinéma un grand film d’aventure et de magie, qui nous a tous fait pleurer et rêver. Souvenez-vous, Bastien, Atreyu, Falkor, Artax, Morla et le mangeur de pierre …

L’histoire sans fin (nouvelle fenêtre) fait partie des films cultes des années 80, ce long métrage est l’adaptation cinématographique du livre de Michael Ende (nouvelle fenêtre).

Le film est une coproduction germano-américaine, réalisé par Wolfgang Petersen et relate la première partie du roman éponyme. Il aura deux suites qui ne seront pas du tout à la hauteur du premier opus avec un casting complétement différent.

Dans ce premier opus, l’acteur Barret Oliver incarne le rôle de Bastien, célèbre jeune acteur américain, il sera également à l’affiche de D.A.R.Y.L, Cocoon et Cocoon : le retour. Il est promis à une grande carrière hollywoodienne, lorsqu’il quitte les plateaux de tournages du jour au lendemain!

 

Le film

« Bastien, un garçon d’une dizaine d’années, de nature introvertie et solitaire, a du mal à communiquer avec son père depuis la mort de sa mère. Un matin, avant de partir à l’école, son père lui demande d’arrêter d’être dans la lune et d’avoir les pieds sur terre. Sur le chemin de l’école, il se fait poursuivre par trois garçons qui tentent de le racketter, puis le mettent dans une poubelle. En les fuyant, il trouve refuge dans une librairie. Le libraire lui tient des propos énigmatiques sur un livre intitulé L’Histoire sans fin, après que Bastien lui ait confié son goût pour la lecture. Arrivé en retard à l’école, Bastien décide se cacher dans le grenier de l’établissement et commence à lire le livre. Celui-ci raconte une histoire se déroulant dans le monde fantastique de Fantasia. Le Néant est apparu récemment, il fait disparaître des morceaux de ce monde. Pour résoudre ce problème, les habitants font appel à Atreyu, un guerrier qui a les traits d’un enfant et allure d’amérindien. Sa mission est de retrouver un remède pour l’impératrice malade, ce qui permettra de sauver Fantasia. Ailleurs au même moment, Gmork, une créature de l’ombre qui ressemble à un énorme loup, se met sur sa piste ».

La scène inoubliable, le personnage de Bastien chevauche le dragon Falkor à la fin du film, parcourant sa ville pour faire peur à ces agresseurs.

 

La chanson

The never ending story, a été un succès international et sera pour toujours associée au film l’Histoire sans fin.

Dernièrement la série Stranger Things (nouvelle fenêtre), lui a rendu hommage lors du dernier épisode de la saison 3. Une formidable idée, parmi tant d’autres, qui fait la richesse de cette série.

Voici l’original de The never ending story,  interprétée par Limahl, compositeur, auteur, chanteur britannique de son vrai nom Christopher Hamill, né le 19 décembre 1958 à Wigan. Il fut le leader du groupe Kajagoogoo avant de faire une carrière solo. Cette chanson lui apportera un succès mondial en 1984.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :