Archive by Author

Stephen King « Ça » fait peur !

6 Oct

« J’écris des histoires sur des gens ordinaires dans des circonstances extraordinaires … » explique  Stephen King (nouvelle fenêtre). Il y a quelques jours, Ça, son célèbre roman d’horreur publié en 1986 a été une nouvelle fois adapté, mais cette fois-ci pour le grand écran, par Andrés Muschietti (nouvelle fenêtre).

Pour ce long métrage, le réalisateur a choisi de se concentrer sur la période de l’enfance des personnages principaux du roman. Il a également fait le choix de retranscrire l’histoire du roman à l’époque des années 80 avec une certaine forme de nostalgie. Le public connaisseur appréciera ce savoureux mélange de Stranger Things (nouvelle fenêtre), de Stand by me ou de Super 8 (nouvelle fenêtre) à la sauce horreur !

À l’occasion de la sortie du film en France le 22 septembre 2017, le blog Cin’Eiffel revient sur les débuts des adaptations, sur grand et petit écran, d’un des plus grands romanciers contemporains de littérature fantastique. En effet, depuis plus de quarante ans, entre le Stephen King littéraire et le Stephen King cinématographique, il n’y a qu’un pas …

En 1976, Carrie, son premier roman publié en 1974, est adapté au cinéma par Brian de Palma, et deviendra avec le temps un classique du genre. Ce film marque le début de la grande histoire de Stephen King au cinéma. Jusqu’aux années 80, suivirent Shining de Stanley Kubrick, La part des ténèbres de George Romero, Dead zone de David Cronenbreg puis Christine de John Carpenter.

Tous ces grands noms prestigieux d’Hollywood ont eu le génie de voir dans les livres de Stephen King l’extraordinaire potentiel de ces histoires au cinéma …

Durant toutes ces dernières années, plus d’une quarantaine de romans de Stephen King ont été adaptés  : films (La ligne verte, Cujo), séries ( Le fléau, Under the dome) ou téléfilms (Shining, Il est revenu), cela va du pire au meilleur, du film culte à la série Z… Mais que le public aime ou n’aime pas, il ne reste jamais indifférent à ces adaptations, les comparaisons et les critiques entre le film et le livre étant toujours au centre des discussions !

Car, livre ou film, quel est le plus terrifiant ? À chacun de se faire sa propre opinion …

Voici mes trois coups de cœur disponibles à La Médiathèque, à voir ou revoir :

Shining (nouvelle fenêtre) de Stanley Kubrick (1980) avec Jack Nicholson (nouvelle fenêtre), Shelley Duvall et Danny Lloyd.

L’histoire :  Jack Torrance, romancier en panne d’inspiration, se retrouve gardien d’un hôtel fermé l’hiver. Il est accompagné de sa femme et de son fils Danny, qui possède un don, le « shining ». Tous les trois s’apprêtent à vivre de longues semaines de solitude, dans ce lieu marqué par de terribles événements passés …

 

Stand by me (nouvelle fenêtre) de Rob Reiner (1986) avec River Phoenix, Richard Dreyfuss, Corey Feldmann. Adapté d’une des histoires du roman Les différentes saisons.

L’histoire : au cours de l’été 1959, un adolescent a disparu mystérieusement dans l’Oregon. Gordie et ses inséparables copains, Chris, Teddy et Verne, savent qu’il est mort. Ils décident de partir à la recherche du corps. Cette aventure va rester pour les quatre amis la plus étrange et la plus exaltante de leur vie…

 

Misery (nouvelle fenêtre) également de Rob Reiner (1991) avec James Caan, Kathy Bates et Laureen Bacall.

L’histoire : Paul Sheldon, écrivain à succès, s’est isolé pour écrire son dernier roman, qui doit clôre une série intitulée, Misery. Après un accident de voiture, il reprend connaissance chez une infirmière retraitée, Annie Wilkes. Celle-ci, fervente admiratrice de Misery, est prête au pire pour que le romancier ressuscite son héroïne …

 

Mais également :

Et maintenant, à vous de faire votre choix à La Médiathèque …

Publicités

Après 35 années d’absence l’agent Rick Deckart revient …

30 Sep

Réalisé par Denis Villeneuve, Blade Runner 2049 est la suite espérée par des milliers de fans du film culte de science-fiction Blade Runner (nouvelle fenêtre), sorti en 1982 et réalisé par Ridley Scott.

Ce film est très attendu par les cinéphiles et les amateurs de science-fiction, car le Blade Runner de 1982 a énormément marqué la mémoire cinématographique par son style très sombre, son rythme extrêmement lent et son intrigue finale !

Le 1er volet de Blade Runner se passe en 2019, c’est l’acteur Harrison Ford alias Indiana Jones (nouvelle fenêtre) qui incarne le personnage principal, un ancien policier, chargé de tuer des androïdes possédant une conscience humaine. Comme son titre l’indique, Blade Runner 2049, se passe 30 ans après les mésaventures du premier film de Rick. La magie de cette suite résulte surtout du fait que Harrison Ford (nouvelle fenêtre) reprenne un de ses rôles mythiques …

Est-ce que Blade Runner 2049 va satisfaire le public ?

Est-ce qu’il sera à la hauteur de l’original ?

Réponse mercredi 4 octobre 2017 …

Bonne rentrée à notre jeune public …

4 Sep

Le Blog Cin’Eiffel vous souhaite une très bonne rentrée, en particulier à notre jeune public. Puisque la rentrée scolaire est arrivée, c’est l’occasion pour réalisateurs et scénaristes de s’en inspirer, en puisant dans leurs souvenirs d’enfance ou en créant des situations de pure fiction. Beaucoup de ces films bouleversent entre rire et larme, angoisse et joie, ramènent à notre mémoire les troubles souvent enfouis de cette période délicate incontournable …

Comment ne pas se souvenir de certaines scènes passées dans les cours de récréations, sur les bancs ou à la sortie du collège ou encore dans les amphithéâtres des lycées !

Certains de ces films sont restés cultes dans leur genre …

Voici quelques tranches de vie :

La Boum (nouvelle fenêtre) (1980) de Claude Pinoteau, avec Sophie Marceau, Claude Brasseur, Brigitte Fossey et Denise Grey.

Graine de violence (nouvelle fenêtre) (1955) de Richard Brooks, avec Glenn Ford et Sidney Poitier.

La gifle (nouvelle fenêtre) (1974) de Claude Pinoteau avec Lino Ventura, Annie Girardot, Isabelle Adjani et Francis Perrin.

Le cercle des poètes disparus (1990) de Peter Weir avec Robin Williams, Ethan Hawke et Robert Sean Leonard.

LOL (nouvelle fenêtre) (2009) de Lisa Azuelos, avec Sophie Marceau, Christa Théret et Alexandre Astier.

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

 

Quand les vacances tournent au cauchemar …

5 Juil

Le mois de juillet est arrivé et les grandes vacances pointent à l’horizon …

Les projets bouillonnent : repos, sport, baignade, promenade, visite d’un pays et de sa culture ou pourquoi pas, partir avec ses amis, quelques jours en plein nature … Vive l’aventure !

Mais attention, le rêve peut vite tourner au cauchemar !

Certains réalisateurs et scénaristes se sont inspirés de la période estivale et en ont profité pour prendre un malin plaisir à tourner des films, non pas pour vous détendre, mais pour vous effrayer, vous horrifier !!

Une fois visionnés, impossible de ne plus ressentir ce petit frisson qui vous parcourt le dos, lors de votre baignade en mer ! Impossible de ne pas succomber à ce petit moment de panique, lorsque votre voiture vous lâche au milieu d’un chemin perdu ou au cœur d’une forêt profonde !

Zoom sur Les dents de la mer

Film américain de Steven Spielberg (1975) avec Roy Schneider, Robert Shaw et Richard Dreyfruss.

Synopsis

À quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d’Amity sont mis en émoi par la découverte sur le littoral du corps atrocement mutilé d’une jeune vacancière. Pour Martin Brody, le chef de la police, il ne fait aucun doute que la jeune fille à été victime d’un requin. Il décide alors d’interdire l’accès des plages mais se heurte à l’hostilité du maire uniquement intéressé par l’afflux des touristes. Pendant ce temps, le requin continue à semer la terreur le long des côtes et à dévorer les baigneurs …

Réplique Culte

  • Il nous faudrait un plus gros bateau

Une musique de John Williams (nouvelle fenêtre) inquiétante, menaçante et puissante surgit à chaque fois que le danger est proche. Reconnaissable dès les premières notes, elle reste à tout jamais gravée dans votre mémoire cinématographique.

Voici un échantillon de films à voir (ou à ne pas voir) au risque de vous faire changer de destination pour vos prochaines vacances …

Jack Nicholson fête ses 80 ans !

2 Mai

John Joseph Nicholson, plus connu sous le prénom de Jack, a fêté ses 80 ans le 22 avril dernier.

Acteur, producteur, scénariste, Monsieur Jack Nicholson a une carrière impressionnante derrière lui. Au fur et à mesure de ses films, il est devenu une légende vivante du cinéma américain. C’est un acteur culte, qui a marqué notre esprit cinématographique.

Au travers de ses rôles de cinglé ou de psychopathe, de héros désaxé ou extravagant, Jack Nicholson inspire la terreur avec son jeu de sourcils, ses yeux exorbitants illuminés par la folie et son sourire inquiétant …

Son anniversaire est l’occasion rêvée pour moi de vous présenter le top 3 de mes films préférés (vus et revus des dizaines de fois), avec un Jack Nicholson au plus haut sommet de sa forme.

3 personnages, 3 films devenus cultes …

  • Randall Patrick McMurphy, prisonnier de droit commun, échappe aux travaux forcés en simulant la folie. Il se retrouve dans un hôpital psychiatrique et va mener une rébellion face à la dureté d’une infirmière : Vol au-dessus d’un nid de coucou (nouvelle fenêtre) de Milos Forman (1975).

  • Jack Torrance, romancier en perte d’inspiration, cloitré dans un hôtel en haute montagne avec sa femme et son fils. Isolé du monde, la folie s’insinue progressivement dans son esprit : Shining (nouvelle fenêtre) de Stanley Kubrick (1980)

  • Daryl Van Horne, personnage extravagant, s’installe dans une petite ville tranquille nommé Eastwick. Ce « lubrique bon petite diable » est venu distraire trois jeunes femmes malicieuse et indépendantes, qui trouvent leurs vies très monotones : Les Sorcières d’Eastwick de George Miller (1987).

Voici quelques uns de ses films disponibles à La Médiathèque, à voir ou revoir :

 

%d blogueurs aiment cette page :