Archive | A la Médiathèque RSS feed for this section

Festival Séries Mania 2017

25 Avr Séries mania 2017

Pour la 8ème année, le Festival Séries Mania vient de se dérouler à Paris du 13 au 23 avril 2017. Ce festival  prend davantage d’ampleur, d’année en année et est en passe de devenir la référence, pour le grand public et les professionnels, en matière de séries françaises et internationales. 40000 spectateurs se sont précipités au Forum des images mais aussi dans toutes les autres salles de cinéma partenaires de l’opération  (Grand Rex, UGC Ciné Cité Les Halles ou le Centre Georges Pompidou…) pour découvrir de nouvelles séries en avant-première.

Le jury était présidé par Damon Lindelof, auteur de la célèbre série Lost (Les disparus), assisté de Aure Atika, actrice française, de la réalisatrice polonaise Agnieszka Holland The Wire (nouvelle fenêtre), du réalisateur israélien Eytan Fox (Tu marcheras sur l’eau) et de l’acteur belge Clément Manuel (Ainsi soient-ils). Et voici le Palmarès :

Le Grand PrixYour Honor (Israël)

Le Prix spécial du jury : I love Dick (USA)

Prix du public : The good fight (USA)

Jury de la presse internationale : Transferts (France)

Prix de l’Association française des Critiques de Séries : Missions (France)

Prix du jury des blogueurs : Juda (Israël)

La plupart de ces séries ne seront pas disponibles en DVD ou en VOD avant quelques mois… En attendant, vous pourrez trouver à La médiathèque, une sélection des meilleures séries, récompensées par le grand festival, les années précédentes!

En exclusivité pour le blog, nos titres préférés, commandés pour La Médiathèque, et bientôt disponibles dans nos rayons.

Mr Robot, crée par Niels Arden Oplev, auteur de l’excellente trilogie Millénium (nouvelle fenêtre) avec Noomi Rapace.

      « Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité, mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l’approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu’il doit justement protéger… « .

     

Vinyl, série sur le rock produite par Mick Jagger et Martin Scorsese (et oui, quand même!)

       « L’histoire de quarante ans de musique à travers les yeux de Richie Finestra, un producteur de disques qui tente dans les années 1970 de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu’il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien… . »    

 

Southcliffe, mini série britannique, Prix du public, Festival Séries mania, Paris, 2014.

           « La petite ville anglaise de Southcliffe voit s’abattre sur elle une vague de fusillades le même jour, causant la mort de nombreuses personnes. Un journaliste revient dans cet endroit qui l’a vu grandir. Il est témoin des différentes émotions ressenties par les proches des victimes à la suite de ces évènements : la peine, l’effroi, le deuil, la culpabilité et la rédemption. »

Les intervenants de Cin’Eiffel : la playlist de Guillaume Tonning

11 Avr

Guillaume Tonning, docteur en philosophie, enseignant et éditeur, est venu nous présenter, en début d’année 2017,  le très poétique film de Wim Wenders (nouvelle fenêtre) : Der Himmel Über Berlin, Le ciel au-dessus de Berlin, sorti en France sous le nom Les ailes du désir (nouvelle fenêtre).

Dans le film de Wenders réalisé en 1986, Berlin n’a plus grand chose à voir avec Le grand Berlin d’avant le nazisme,  filmé par Walther Ruttmann Berlin, symphonie d’une grande ville  (nouvelle fenêtre) une ville moderne et avant-gardiste. Démolie en 1945, défigurée par la guerre froide et le mur. La ville, que filme Wim Wenders, est devenue une sorte de no man’s land, de tour de Babel, comme nous l’a expliqué Guillaume, un lieu défiguré où la parole incessante y est devenue inaudible, exact reflet de la solitude des hommes.

Comme aux autres intervenants Cin’Eiffel du jeudi soir, nous avons proposé à Guillaume Tonning,  passionné de cinéma, de nous confier quels sont ses films préférés.

Et voici sa sélection :

evangile-selon-saint-mathieu

amants-sacrifies

citizen-kane

persona

Quatre chefs-d’œuvre du cinéma mondial, à découvrir, émotion garantie!

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Quand les jouets deviennent des stars de cinéma

5 Avr

Qui n’a jamais songé enfant à voir un jour ses jouets préférés s’animer ? Plus besoin de jouer tout seul et de faire toutes les voix en même temps, plus besoin de solliciter son petit frère, sa grande sœur, ou son papa et sa maman « dis, tu veux jouer avec moi ? », plus besoin de récurer le sol et de s’entendre dire « arrête de te traîner par terre, tu vas te salir ! ». Avec le cinéma, tout est permis, les jouets s’animent, prennent vie. Ils parlent, ils chantent, ils courent. Les nounours, les poupées, les soldats de plombs, les petits trains, deviennent des personnages et sont au cœur de l’intrigue. Ainsi, votre rêve devient réalité.
À l’occasion du film Lego Batman de Chris McKay sorti le 8 février 2017, redécouvrez avec ces films, l’univers des héros de votre enfance.

Toy Story de John Lasseter (1995)

toy-story

image extraite du film Toy Story

Toy Story est le premier long-métrage d’animation en images de synthèse des studios Pixar (nouvelle fenêtre). Ce dessin animé novateur pour l’époque, entraîne les spectateurs dans une histoire extraordinaire : lorsque le jeune Andy sort de sa chambre, ses jouets s’animent et vont vivre des aventures trépidantes notamment avec l’arrivée d’un nouveau venu, Buzz l’éclair, un cosmonaute…

Small soldiers de Joe Dante (1998)

small-soldiers

image extraite du film Small Soldiers

Alan Abernathy est un adolescent solitaire, rebelle, qui a du mal à s’adapter. Son père, tient une boutique de jouets un peu désuete. Incompris par son entourage, rejeté par ses camarades de classe, le jeune Alan décide de se racheter en achetant en douce des jouets beaucoup plus modernes. Des figurines d’actions divisées en 2 groupes antagonistes : le Commando d’Élite, ayant pour chef le très martial Chip Hazard, et les Gorgonites, créatures pacifiques victimes de leur faciès monstrueux ayant pour chef Archer. Sauf que par erreur, les jouets ont été dotés de microprocesseurs militaires… La guerre des jouets est déclarée !

Ted de Seth MacFarlane (2012)

ted

image extraite du film Ted

John Bennet est un garçon solitaire de huit ans. Le soir de Noël, il fait le vœu que son ours en peluche qu’il vient de recevoir à Noël prenne vie et qu’il soit son meilleur ami pour la vie. Seulement voilà, trente ans plus tard, Ted l’ours en peluche est toujours là ! Et bien sûr, ce dernier complique sa vie, et sa vie de couple en particulier… 

La grande aventure Lego de Phil Lord et Christopher Miller (2014)

la-grande-aventure-lego

image extraite du film la grande aventure Lego

Emmet travaille comme ouvrier sur un chantier et chute accidentellement dans une galerie qui le conduit dans un monde parallèle. Là, on va le prendre pour l’élu, le sauveur de l’humanité. Il va croiser des personnages extraordinaires comme Batman, Superman, Wonder Woman, ou encore Abraham Lincoln…Inventif et drôle.

D’autres films sur le thème des jouets  sont disponibles à la médiathèque Albert-Camus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

John Turturro do the right thing !

22 Mar

John Turturro reprend son rôle de Jesus Quintana, un latino-américain haut en couleurs et au passé trouble du film des frères Coen The Big Lebowski. Ce spin-off Going Places sera aussi une réinvention des Valseuses de Bertrand Blier. Retour sur le parcours du comédien et sur sa collaboration avec « le réalisateur à deux têtes » (Joel et Ethan Coen).

John Turturro et John Goodman

John Turturro et John Goodman dans Barton Fink

John Turturro nait le 28 février 1957 à New York. À l’adolescence, il se découvre une passion pour le cinéma. Il intègre alors l’école d’art dramatique de Yale et commence à se produire sur les planches (Mort d’un commis-voyageur à Broadway en 1984). Ensuite, il apparait pour la première fois au cinéma dans Raging Bull de Martin Scorsese (nouvelle fenêtre) qu’il retrouve six plus tard dans La Couleur de l’argent. Après plusieurs apparitions et petits rôles, Spike Lee (nouvelle fenêtre) le remarque lors de sa prestation dans Five Corners (Tony Bill, 1987) et lui confie par la suite des rôles secondaires mais marquants : Do the right thing (1989), Mo’ Better Blues (1990), Clockers (1995), She Hate me (2004)…

Son allure dégingandée attire l’attention des frères Coen (nouvelle fenêtre) et il devient un de leurs acteurs fétiches. Leur collaboration débute dans les années 90, avec Miller’s Crossing le révélant alors au grand public, dans le rôle d’un truand fourbe et minable, et se poursuit avec Barton Fink (1991), Palme d’or à Cannes et prix d’interprétation pour son rôle de dramaturge angoissé. Il tourne ensuite The Big Lebowski et O’ Brother aux côtés de Georges Clooney.

Désormais comédien reconnu et incontournable du cinéma indépendant américain, il enchaine les tournages dans des genres très différents. On le voit dans pas moins de soixante films, sous la direction notamment de Robert Redford (nouvelle fenêtre) (Quiz Show, 1994), de Francesco Rosi (La trêve, 1997) de Nicolas Winding Refn (nouvelle fenêtre) (Inside Job, 2003), de Robert De Niro (Raison d’État, 2004), de Michael Bay (Transformers 1,2 et3), de Ridley Scott (L’Attaque du métro 123 ; Exodus: Gods and Kings) ou encore de Nanni Moretti (Mia madre, 2015).

L’acteur mène en parallèle une carrière de réalisateur. En 1992, il passe derrière la caméra et consacre son premier film Mac (Caméra d’Or à Cannes), au monde des maçons, la profession de son père. Il continue avec un film sur le monde du théâtre, Illuminata (1998) puis une comédie musicale sombre, plongeant un homme dans le cauchemar de l’infidélité, Romance and Cigarettes (2005). Et en 2013, il réalise et joue aux cotés de Woody Allen dans Apprenti Gigolo (nouvelle fenêtre).

John Turturro apparait aussi dans des séries Deux flics à Miami, Monk et plus récemment The Night Of, un thriller passionnant.

Retrouvez l’acteur aux multiples registres dans Barton Fink, jeudi 23 mars 2017 à 19h30 en présence de Nicolas Roncier, philosophe et universitaire.

Faites votre cinéma à la Médiathèque (nouvelle fenêtre)!

Voyages maritimes en VOD

12 Fév

Prêts à lever l’ancre, moussaillons?

Du 21 février au 12 mars 2017, la médiathèque Gustave-Eiffel accueille une exposition de 25 illustrations originales de Quentin Gréban (nouvelle fenêtre) issues de son livre Sindbad le marin. Une véritable invitation au voyage où effrayant cyclope, oiseaux mythiques et gourmands anthropophages se côtoient!

Cette exposition est aussi l’occasion de prendre la mer en VOD! Calé au fond de votre canapé ou allongé sur la planche à repasser, prenez le large avec notre sélection de films et documentaires disponibles en vous connectant au site de La Médiathèque de Levallois (nouvelle fenêtre).

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :