Archive | Actualité cinématographique RSS feed for this section

Voulez vous gagner un séjour au Festival de Cannes 2020 ?

11 Avr

Bien sûr, la date du Festival de Cannes 2020 va être reportée, mais le grand concours #euFilmContest, dont c’est la 4ème édition et qui porte sur le cinéma européen, est bien maintenu.

L’agence européenne « MEDIA Europe créative » nous propose de tester nos connaissances et de participer à un grand concours sur le cinéma européen. 10 séjours au prochain Festival de cannes, transport et hébergement compris sont à gagner !

Les lauréats pourront découvrir les coulisses du secteur audiovisuel européen et rencontrer des professionnels du cinéma.

Pour jouer, il faut répondre correctement à 20 questions en ligne sur le site MEDIA Europe créative (nouvelle fenêtre), ainsi qu’à une question subsidiaire pour départager les vainqueurs.

Exemple de questions :

Quel film français, réalisé par Ladj Ly et nominé aux Oscars, s’inspire des émeutes qui ont éclaté en 2005 dans la banlieue de Paris?

1-La Haine
2-120 Battements par minute
3-Les Misérables

Qu’est-ce que « Europe créative » (nouvelle fenêtre)?

C’est un programme européen, qui soutient les secteurs culturels, audiovisuels et créatifs, plateforme d’innovation sur l’Europe et la culture. Il est relayé en France par « Relais Culture Europe », structure publique nationale. (En cliquant sur le lien, vous aurez l’ensemble des missions, des programmes, des projets, des soutiens et des financements de la structure).

Voilà ! Vous savez tout, alors, à vous de jouer, n’attendez plus!…

Date limite: 30 avril 2020 (et non plus 26 mars)

 

Césars 2020, voir ou revoir les films nominés en DVD ou en VOD à la Médiathéque de Levallois …

3 Mar

Parmi les films nominés, vendredi soir à la cérémonie des Césars, voici ceux qui sont disponibles en DVD à La Médiathèque de Levallois ou en VOD sur la plate forme Médiathèque numérique (nouvelle fenêtre), dans les catégories principales …

Portrait de la jeune fille en feu

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Céline Sciamma
  • Meilleur actrice, Adèle Haenel et Noémie Merlant
  • Meilleur espoir féminin, Luana Bajrami
  • Meilleur scénario, Céline Sciamma

Grâce à Dieu

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, François Ozon
  • Meilleur acteur, Melvil Poupaud
  • Meilleur actrice dans un second rôle, Josiane Balasko
  • Meilleur scénario, François Ozon

Roubaix, une lumière

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Arnaud Desplechin
  • Meilleur actrice second rôle, Sara Forestier

J’accuse

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Roman Polanski
  • Meilleur acteur, Jean Dujardin

Hors normes

  • Meilleur acteur, Vincent Cassel et Reda Kateb
  • Meilleur actrice second rôle, Hélène Vincent
  • Meilleur espoir masculin, Benjamin Lesieur
  • Meilleur scénario, Eric Toledano et Olivier Nakache

Les Misérables

  •  Meilleur acteur, Damien Bonnard
  • Meilleur espoir masculin, Alexis Manenti et Djebril Zonga
  • Meilleur premier film, Ladj Ly
  • Meilleur scénario, Ladj Ly, Giordano Gederlini et Alexis Manenti

Jeanne

  • Meilleur costume, Alendra Charles

Chambre 212

  • Meilleur actrice, Clara Mastroianni

Edmond

  •  Meilleur décors, Franck Schwarz
  •  Meilleur costumes, Thierry Delettre

Le chant du Loup

  • Meilleur premier film, Antoine Baudry

Les hirondelles de Kaboul

  • Meilleur film d’animation, Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec

Alice et le maire

  • Meilleur actrice, Anaïs Demonstier

La vie scolaire

  • Meilleur espoir masculin, Liam Perron

Mon Inconnue

  • Meilleur acteur dans un second rôle, Benjamin Lavernhe

Dans la catégorie Meilleur film étranger : Joker, Parasite, Once upon a time in Hollywood, Le jeune Ahmed et Douleur et Gloire.

Le César du meilleur film est attribué à Les Misérables de Ladj Ly

 

À voir ou à revoir …

Zola et l’Affaire Dreyfus au cinéma 1/2

31 Déc

Adaptations des romans de Zola au cinéma 2/2

La sortie en salle de J’accuse de Roman Polanski et le succès que rencontre le film, rappelle qu’il existe d’autres films sur « l’Affaire », qui a toujours été un vrai sujet de cinéma, représentation indiscutable de l’injustice pour les réalisateurs dès 1899.

Quelques mots sur L’Affaire Dreyfus 

En 1894, une affaire d’État fait la une de tous les quotidiens : le capitaine français Alfred Dreyfus livrerait des secrets militaires à un attaché allemand à Paris, le major Schwartzkoppen. L’officier clame son innocence, il faudra le courage et la force de conviction du Colonel Picquart et de l’écrivain Émile Zola (nouvelle fenêtre) (voir son fameux « J’accuse » ) pour finir par innocenter Dreyfus. L’enquête révèle l’antisémitisme latent mais profond d’une partie de la société et l’ampleur insoupçonnée du complot dont a été victime ce gradé, issu d’une famille juive alsacienne.

Cela reste une des affaires les plus retentissantes de l’Histoire, peut-être parce qu’elle secoue les fondements même de cette jeune 3ème République et de ses institutions, sans doute parce que l’opinion publique va prendre position pour ou contre Dreyfus et révéler des oppositions puissantes au sein de la société française.

Les films  

1- Dès 1899 Georges Méliès réalise son Affaire Dreyfus.

2- 1899 : ArrestationAveux du colonel Henry (1899) – Studio Pathé.

3- 1930 :  Dreyfus (Der fall Dreyfus) de Richard Oswald, film autrichien réalisé en 1930 en réaction à la montée du nazisme.

Dreyfus de Oswald 1930

Dreyfus de Oswald 1930

3- 1937 : La Vie d’Émile Zola (The Life of Emile Zola), de William Dieterle

4- 1957 : L’Affaire Dreyfus (I accuse!) de José Ferrer

Dreyfus de José Ferrer

Dreyfus de José Ferrer

5- 1978 : Émile Zola ou la Conscience humaine de Stellio Lorenzi

6- 1991 : Prisoner of Honor (Une affaire d’honneur) de Ken Russell

7- 1994 : L’Affaire Dreyfus, de Yves Boisset

Pour aller plus loin….

 

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Festival du film coréen de Paris FFCP du 29 octobre au 5 novembre 2019

24 Oct

14e édition du Festival du film coréen de Paris (nouvelle fenêtre), appelé aussi FFCP. Le festival se déroulera du 29 octobre au 5 novembre 2019 au Publiciscinémas sur les Champs-Elysées.

1er et plus important festival de cinéma coréen en Europe, il permet de faire découvrir au public français le cinéma coréen, en présentant chaque année, 60 films coréens variés et inédits, tous les genres sont représentés, blockbusters et cinéma d’auteur.

Le cinéma coréen est riche, diversifié, très prisé, considéré parfois comme le plus grand cinéma mondial, avec un modèle économique, qui n’a rien à envier à « l’exception culturelle française » (nouvelle fenêtre)

Les grands festivals récompensent, presque tous les ans, les œuvres majeures de réalisateurs de grand talent (énorme succès de Parasite palme d’or au dernier festival de Cannes!) mais de nombreux films plus « entertainment » obtiennent aussi un grand succès populaire : la plateforme Netflix propose de nombreux programmes coréens : films et séries.

Après les projections de Memories of murder de Bong Joon-ho en 2017 et de La servante de Kim Ki-Young en 2018, Cin’Eiffel vous emmène de nouveau en voyage, jeudi 7 novembre 2019, La Médiathèque présentera un de ces grands films coréen, commenté par Frédéric Monvoisin, universitaire : Ivre de femmes et de peinture de Im Kwon-Taek, prix de la mise en scène au Festival de Cannes et César du meilleur film étranger : comment un artiste en rupture avec son temps explore de nouveaux territoires esthétiques…

En attendant cette soirée, les très bons films ne manquent pas, et voici ma sélection de dvds disponibles à La Médiathèque!

Faites votre cinéma à La Médiathèque !

À l’affiche : « Give me liberty », trace un esprit de liberté

25 Sep Affiche Give me liberty

Je vous recommande le « road movie » foutraque de Kirill Mikhanovsky (nouvelle fenêtre) Give me liberty (sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes) sorti le 24 juillet 2019, encore visible dans quelques salles de la région parisienne. Je préfère vous prévenir tout de suite : vous n’aurez pas une seule seconde de répit mais ne pourrez pas non plus rester indifférent à cette folle course totalement jouissive.

Le réalisateur

Kirill Mikhanovsky nait à Moscou, en 1971 et s’installe à 17 ans aux États-Unis. Dans les années 90, il travaille en tant qu’ambulancier, tout en étudiant les langues et obtient son diplôme en cinéma à l’université de New-York. Give me liberty est son deuxième film dont la fiction est nourrie de faits autobiographiques. Il a mis quatre ans pour le finaliser notamment pour des raisons financières. Kirill Mikhanovsky est un cinéaste pour le moins prometteur!

L’histoire

Vic, malchanceux jeune américain d’origine russe, conduit une camionnette médicalisée pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié.

À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père et une douzaine de vieux Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour retrouver Tracy, une femme atteinte de « la maladie de Lou Gehrig ». C’est alors que la journée de Vic devient complètement incontrôlable…

Mon avis

Give me liberty est un magnifique portrait de Milwaukee (nouvelle fenêtre), ville bouillonnante d’activité. Le film est porté par une troupe d’acteurs amateurs (Chris Galust a déjà tout d’un grand). On peut y voir une sorte de documentaire sur le handicap et ou bien une comédie sociale, le tout dans une cacophonie de langues, de voix ou encore de situations. Mais ici pas de caricature facile. Le van de Vic crée une connexion singulière entre tous ces personnages cabossés de la vie et les conduits vers un rêve américain inaccessible.

La mise en scène est nerveuse et riche de grandes ambitions artistiques. Le rythme du film est rapide. L’énergie de la caméra et le montage saccadé peuvent être étourdissants parfois épuisants voire dérangeants. Malgré cela, je me suis laissée embarquer dans cette aventure émouvante et drôle. En effet, Kirill Mikhanovsky a réalisé un excellent travail d’écriture comique où l’humour absurde et les dialogues savoureux créent des scènes parfois comparables à de petits sketchs. Un film à l’énergie contagieuse à découvrir sans tarder à La Médiathèque de Levallois.

Une sélection de film de voyage et de road trip disponibles à la Médiathèque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Into the Wild, Carnets de voyages, Dans les forêts de Sibérie, Little miss sunshine, Une histoire vraie, Sur la route, Easy rider, A bord du Darjeeling, Hasta la vista, Thelma et Louise, Nebraska, Exils, Voyage en famille, Away We Go

%d blogueurs aiment cette page :