Archive | Instants critiques RSS feed for this section

Festival de Cannes 2018 : le palmarès

26 Mai

Comme chaque année, on l’attend avec beaucoup d’impatience, et comme chaque année, on est à la fois déçu qu’il se termine mais aussi de ce qui s’y est passé : le 71è festival de Cannes s’est ainsi clôturé le 19 mai dernier sur la Croisette.

Malgré tout, on en retiendra le plus important, prioritairement : la Palme d’Or. Décernée au talentueux réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda (nouvelle fenêtre), cette nouvelle nous a forcément réjouis. Six de ses films avaient déjà été sélectionnés au Festival de Cannes, et enfin cette année, c’est la consécration ! On a hâte d’aller découvrir en salle si ce nouveau film saura nous émouvoir autant que les précédents tels que : « Après la tempête » (2016) ou encore « Tel père, tel fils » (2013). (Aucune date de sortie française n’a encore été publiée).

 

Synopsis:

Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu’elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

 

On retiendra également la présence marquante des femmes : celle tout d’abord de la présidente du jury, Cate Blanchett, la classe par excellence. Celle aussi symbolique des 82 femmes qui ont monté ensemble les marches, 82 comme le nombre de films, réalisés par des femmes, sélectionnés en compétition sur un total de 1645. Celle encore des 16 co-auteures de « Noire n’est pas mon métier » montant les marches le poing levé pour dénoncer la sous-représentation des femmes de couleur au cinéma. Celle enfin d’Asia Argento, qui s’apprêtait à remettre le prix d’interprétation féminine, et qui a rappelé à tous que la lutte contre les violences faites aux femmes doit continuer.  Un festival marqué donc, par de véritables engagements sociaux.

 

Le Palmarès

  • Palme d’Or : Une affaire de famille de Hirokazu Kore-eda
  • Grand prix du jury : BlacKkKlansman de Spike Lee
  • Prix du jury : Capharnaüm de Nadine Labaki
  • La Palme d’or spéciale : Jean-Luc Godard, qui présentait Le Livre d’image
  • Prix d’interprétation féminine : Samal Yeslyamova, dans Ayka de Sergey Dvortsevoy
  • Prix d’interprétation masculine : Marcello Fonte, dans Dogman de Matteo Garrone
  • Prix du scénario : Heureux comme Lazzaro de Alice Rohrwacher, et Trois visages de Jafar Panahi
  • Prix de la mise en scène : Pawel Pawlikowski pour Cold War

Rendez-vous l’année prochaine !

Publicités

Festival de Cannes 2018 : le jury

30 Avr

Comme chaque année, nous l’attendons tous avec beaucoup d’empressement, le fameux rendez-vous annuel de la Croisette ! Encore un peu de patience, l’immanquable manifestation des tapis rouges approche à grands pas. Cette année, la 71è édition du festival de Cannes se déroulera du 8 au 19 mai sous la présidence de la fabuleuse actrice australienne Cate Blanchett. 

Et pour nous donner l’eau à la bouche, le jury a été entièrement dévoilé mi-avril : une sélection de qualité avec des profils diversifiés, cinq femmes, quatre hommes, issus de cinq continents.

  • La présidente : Cate Blanchett

©Wikipédia

Née en 1969 à Melbourne, Cate Blanchett décide d’intégrer l’institut national d’art dramatique de Sydney suite à sa participation en tant que figurante sur un film de boxe égyptienne. A ses débuts, elle joue dans des pièces de théâtre, des séries ou encore des téléfilms, puis entame sa carrière cinématographique à la fin des années 90. Elle se fait connaître du grand public pour son rôle d’Elisabeth Ière, dans le film Elizabeth de Shekhar Kappur, pour lequel elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique et une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice.

Dès lors, Blanchett devient célèbre et convoitée et va collaborer avec des réalisateurs prestigieux tels que Jim Jarmusch, Ron Howard, Wes Anderson, Martin Scorsese, Alejandro González Iñárritu, Steven Soderbergh, Steven Spielberg, David Fincher, Ridley Scott, Terrence Malick … En 2013, elle obtient le premier rôle dans le film de Woody Allen, Blue Jasmine  pour lequel elle recueille de nombreux éloges de la part des critiques et l’Oscar de la meilleure actrice en 2014.

 

  • Les acteurs / actrices

Kristen Stewart

Chang Chen

Léa Seydoux

 

 

 

 

 

 

 

  • Les réalisateurs / réalisatrices

Ava DuVernay

Robert Guédiguian

Andrey Zvyaginstev

Denis Villeneuve

 

 

 

 

 

 

  • L’auteur compositrice interprète 

Khadja Nin

 

 

 

 

 

 

Le jury révélera son Palmarès le samedi 19 mai ! À suivre …

Cin’Eiffel s’attaque à Mars !

4 Avr

Le samedi 7 avril 2018 à 15h, Les rencontres de Liseur (nouvelle fenêtre) vous invitent à La Médiathèque de Levallois pour un Voyage sur Mars avec le planétologue Aymeric Spiga, disciple de François Forget. À l’occasion de cette conférence, Cin’Eiffel vous propose d’explorer l’univers martien à travers quelques livres et adaptations cinématographiques.

À voir :

 

Chroniques martiennes (nouvelle fenêtre) est une série réalisée par Michael Anderson en 1980. Elle est adaptée du cycle de nouvelles de Ray Bradbury paru aux États-Unis en 1950, un texte bien écrit, intelligent, poétique et moraliste. Le classique par excellence !

 

Total recall (1990) de Paul Verhoeven (nouvelle fenêtre) est inspiré de la nouvelle We Can Remember It for You Wholesale de Philip Kindred Dick (nouvelle fenêtre) (1966). Verhoeven catalogué comme réalisateur de film d’anticipation ouvre la voie au film d’action mental et livre une critique du capitalisme outrancier, de l’omniprésence, du poids des médias et de la publicité, de la course au profit et du goût pour le pouvoir.

 

 

Planète rouge (nouvelle fenêtre) (2000) est un film réalisé par Antony Hoffman. Un scénario original mais un peu faiblard qui permet tout de même de poser des questions sur une possible adaptation de la vie sur la planète Mars.

 

 

Mission to Mars (2000) est réalisé par Brian De Palma (nouvelle fenêtre). Un film peu remarquable dans l’œuvre d’un des plus brillants réalisateurs contemporains !

 

 

 

Cowboy Bebop (nouvelle fenêtre) (2003) est un film d’animation réalisé par Shinichiro Watanabe, ici le jazz des années 1940 côtoie le mythe du cow-boy lancé à la conquête de l’Ouest et les combats spatiaux.

 

Watchmen : Les Gardiens (nouvelle fenêtre) (2009) réalisé par Zack Snyder est une adaptation assez fidèle du comic Watchmen d’Alan Moore et Dave Gibbons paru à la fin des années 80. Le film est construit comme un film à sketchs à l’humour très noir. La déroutante complexité narrative, l’ambiguïté morale de cet univers et la bande originale perpétuellement en décalage plairont aux amateurs du genre.

 

 

Seul sur Mars (nouvelle fenêtre) (2015) réalisé par Ridley Scott est une fidèle adaptation du roman The Martian d’Andy Weir ; il décrit la survie d’un astronaute laissé pour mort sur la planète Mars. Un « feel good movie » au rendu visuel soigné mais avec quelques inexactitudes de vraisemblances.

 

Life : Origine inconnue (nouvelle fenêtre) (2017) réalisé par Daniel Espinosa n’est pas sans rappeler le cultissime Alien (1979) : une équipe de scientifiques recueille volontairement à bord de leur vaisseau une forme de vie extra-terrestre, responsable de la destruction de toute vie sur Mars. Le film tient plus du film d’horreur que du film de science-fiction.

 

À voir mais aussi à lire :

 

La Guerre des mondes (nouvelle fenêtre) de  H. G. Wells, publié en 1898. L’une des premières œuvres d’imagination dont le sujet est l’humanité confrontée à l’envahisseur extraterrestre hostile, répugnant et tentaculaire dans l’Angleterre victorienne.

 

 

Le Prisonnier de la planète Mars (nouvelle fenêtre) et La Guerre des Vampires de Gustave Le Rouge. Un roman classique. Ceux qui exècre les descriptions mieux vaut passez votre tour!

 

 

 

Le cycle de Mars de Edgar Rice Burrough (nouvelle fenêtre). Le créateur de Tarzan est aussi l’un des précurseurs de la SF avec les aventures de son personnage de John Carter, terrien devenu martien.

 

 

 

Glissement de temps sur Mars (nouvelle fenêtre), un roman tourmenté, digne de l’univers de son auteur parfois étrange qu’est Philip K. Dick.

 

 

 

La machine à explorer l’espace de Christopher Priest (nouvelle fenêtre)  est un hommage à l’un des pères de la science fiction (H. G. Wells).

 

 

 

Voyage (nouvelle fenêtre) de Stephen Baxter, uchronie sortie en 1996, dans laquelle l’auteur imagine que le premier pas sur la lune serait suivi d’un projet encore plus audacieux, aller sur Mars.

 

Faites votre cinéma à la Médiathèque !

 

Les intervenants de Cin’Eiffel : la playlist de Lilian Auzas

13 Mar

Cin’Eiffel a reçu, jeudi 15 février 2018, Lilian AUZAS, romancier, dans le cadre de « Une heure avec… ». Nous avions rencontré Lilian au Salon du Roman Historique de Levallois de 2014. Il arrivait alors avec un roman assez fascinant sur la réalisatrice et photographe Leni Riefenstahl, un temps séduite par Hitler et les sirènes du IIIe Reich ! À notre demande, il a tout de suite accepté de venir nous présenter son film préféré : un très beau film de montagne (Bergfilm, catégorie inconnue en France à la même époque) multi-primé, La lumière bleue, réalisé en 1932 par Leni Riefenstahl, avant sa rencontre avec le nazisme.

Comme aux autres intervenants de Cin’Eiffel, nous lui avons demandé sa sélection des 3 autres meilleurs films 2017.

Il nous recommande les films suivants :

ÇA réalisé par Andy Muschietti avec Bill Skarsgård

« Excellente adaptation de la première partie du célèbre roman d’épouvante de Stephen King. On attend la suite avec impatience ! Le clown Grippesou tueur d’enfants arrivera-t’il à réveiller en vous votre peur la plus viscérale ? »

 

120 BATTEMENTS PAR MINUTE  réalisé par Robin Campillo

Bouleversant ! Suivez les actions de l’association Act Up de Paris dans les années 80’s. Un combat pour l’amour alors que le sida fait des ravages.

 

LA PROMESSE DE L’AUBE réalisé par Eric Barbier

D’après le roman autobiographique de Romain Gary, qui est surtout un hommage à sa mère. Un vrai grand film ! Charlotte Gainsbourg est PAR-FAITE ! À voir absolument.

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Vive les vacances …

24 Fév

Voilà ! nous y sommes ! c’est les vacances de février, il fait froid, il pleut, pas de sortie extérieure possible et pourquoi pas le cinéma …

Vous avez envie d’emmener vos enfants ou vos petits-enfants voir un film, mais lequel ? Pas de panique, Cin’Eiffel vous a sélectionné plusieurs idées pour cette période de détente. Il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts …

Direction nos salles de cinéma …

 

Pour les aventuriers

  • Belle et Sébastien 3 : Le dernier chapitre de Clovis Cornillac avec Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Clovos Cornillac et Thierry Neuvic.

 

Pour les passionné d’animation japonaise

  • Mary et la fleur de la sorcière de Hiromasa Yonebayashi

 

Pour les plus petits

  • L’étrange forêt de Bert et Joséphine de Filip Posivac et Bara Valecka

 

  • Contes sur moi !  5 histoires, 5 techniques d’animation différentes.

 

Pour les fans de bande dessinée 

  • Les aventures de Spirou et Fantasio de Alexandre Coffre avec Thomas Solivérès, Alex Lutz, Christian Clavier et Ramzy Bedia.

Faites votre cinéma à la Médiathèque !

%d blogueurs aiment cette page :