Cin’Eiffel 2017-2018

Vous aimez le cinéma ? Vous en voulez plus, toujours plus ? Des films sur grand écran, des émotions, des rires, des pleurs aussi ? Pas de panique : Cin’Eiffel est là ! Pour sa nouvelle saison, des découvertes et des classiques, des voyages et des surprises sont au programme ! Et des réalisateurs, de grands réalisateurs : d’hier, d’aujourd’hui, de demain ! Jugez-en : Demy, Bilge Ceylan, Kurosawa, Becker, Mankiewicz, Lounguine, Haneke, Peckinpah, Miungiu, Dolan, Eastwood  ! 5 cycles, 12 films, le film surprise « celui que vous rêvez de voir sur grand-écran » et pour lequel vous avez voté en juin dernier , mais aussi une autre surprise… Que des chefs-d’œuvre ! Alors tous à vos agendas et réservez vos soirées pour les séances de Cin’Eiffel !

Cin’Eiffel, c’est une projection suivie d’une discussion et d’une analyse qui permettent de croiser les regards sur ces œuvres et de dégager de nouvelles perspectives sur leur lecture et leur interprétation, le jeudi à 19h30.

L’entrée est libre et ouverte à tous !

Chanter pour exister

  • Jeudi 28 septembre 2017  : Les parapluies de Cherbourg, un film  de Jacques Demy, 1960, Fr., 1h30 présenté par Charlotte Garson, journaliste et critique de cinéma pour France Culture, Études, et Images documentaires.

Novembre 1957, Geneviève est amoureuse de Guy, un garagiste, mais celui-ci est appelé sous les drapeaux. Elle promet de l’attendre. Dix-huit mois après son départ, il revient à Cherbourg, blessé à la jambe. Or entre-temps,  Geneviève a épousé Roland, un riche bijoutier et est devenue mère. Un mélodrame chanté joliment coloré !

  • Jeudi 19 octobre 2017  : Victor Victoria , un film de Blake Edwards, 1982, Usa, 2h10 présenté par Charlotte Garson, journaliste et critique de cinéma pour France Culture, Études, et Images documentaires.

Paris, 1934. Victoria Grant, une chanteuse classique ne trouve pas de travail. Avec la complicité de Caroll Tood, un homosexuel quinquagénaire, elle se travestit en Victor, comte polonais renié par sa famille pour avoir voulu devenir artiste. Elle connaît enfin le succès dans les cabarets parisiens mais des questions commencent à circuler sur son identité… La comédie la plus jubilatoire des années 80 !

Le Soleil se lève à l’est

  • Jeudi 9 novembre 2017 : Il était une fois en Anatolie, un film de Nuri Bilge Ceylan, 2011, (Turc, 2h30) présenté par Mathieu Rasoli, universitaire spécialiste de cinéma contemporain

Sur les plaines arides d’Anatolie, un meurtrier tente de guider une équipe de policiers vers l’endroit où il a enterré le corps de sa victime. Au cours du voyage, des indices sur ce qui s’est vraiment passé font surface. Dans ce polar nocturne, Nuri Bilge Ceylan arrête le temps et montre l’errance des hommes.

  • Jeudi 30 novembre 2017 : Dersou Ouzala, un film de Akira Kurosawa, 1975, (Jap., 2h25) présenté par Christophe Champclaux,  historien du cinéma, auteur et réalisateur, spécialiste de cinéma japonais.

Une histoire d’amitié entre un explorateur russe, Vladimir Arseniev, et un guide mongol, Dersou, dans la Taïga sibérienne au début du XXème siècle. Un chef d’œuvre d’humanisme et un hymne à la nature.

Le film surprise

  • Jeudi 14 décembre 2017 :  « Le film que vous rêvez de voir sur Grand écran ! » :

  • Jeudi 11 janvier à 19h30 : Le trou, un film de Jacques Becker, 1960, (Fr., 2h10)

Cinq prisonniers décident de s’évader de la prison de la Santé, en creusant un tunnel dans les sous-sols de Paris. Réussiront-ils à s’échapper ? Un suspense intense et une grande histoire d’hommes…

Ce dernier film de Jacques Becker, admiré aussi bien par Jean-Luc Godard que par Jean-Pierre Melville, est adapté d’un roman autobiographique de José Giovanni.

  • Jeudi 25 janvier à 19h30 : Eve, un film de Joseph L. Mankiewicz, 1951, Usa, 2h10.

Eve Harrington reçoit le prix de meilleure actrice de théâtre de l’année. Son entourage se souvient de son ascension, à commencer par Margot Channing, qui l’a découverte quelques années auparavant…

Carte blanche à …

  • Jeudi 15 février à 19h30 : un auteur présentera et commentera son film préféré.

Filmer l’Histoire

  • Jeudi 15 mars à 19h30 : Tsar, un film de Pavel Lounguine, 2010, (Rus., 1h56)

1565, Ivan le terrible, tsar de Russie, essuie un échec  militaire, après une longue guerre qui l’oppose à La Pologne. Persuadé d’avoir été trahi de toute part, il crée une garde personnelle « les chiens du Tsar » qui plonge le pays dans la terreur.

  • Jeudi 29 mars à 19h30 : Le ruban blanc, un film de Michael Haneke, 2009, (Aut., 2h20)

Un vieil homme, ancien instituteur, se remémore l’histoire d’un village du nord de l’Allemagne, à la veille de la Première Guerre mondiale. Une série d’étranges accidents interviennent durant l’été puis l’hiver 1913, frappant les autorités morales, religieuses et sociales du village.

  • Jeudi 12 avril à 19h30 : Pat Garrett et Billy le Kid, un film de Sam Peckinpah, 1973, Usa, 1h46

1881, au Nouveau-Mexique, Pat Garrett, devenu shérif, retrouve son ancien ami Billy, jeune hors-la-loi. Billy arrêté, finit par s’échapper. Les politiciens de la région ordonnent à Garrett de l’arrêter et de l’éliminer. Une course poursuite s’engage alors entre les deux hommes.

Être femme, devenir mère ?

  • Jeudi 17 mai à 19h30 : 4 mois, 3 semaines, 2 jours, un film de Cristian Mungiu, 2007, (Rou., 1h53)

À la fin des années 80 en Roumanie, quelques années avant la chute du communisme, Gabita tombe enceinte. Avec l’aide de sa colocataire, la jeune étudiante souhaite se faire avorter, mais cet acte est un crime. Afin de résoudre le problème, elles font appel à un certain M. Bébé …

  • Jeudi 7 juin à 19h30 : Mommy, un film de Xavier Dolan, 2014, Can., 2h10

Diane, veuve quadragénaire récupère la garde de son fils, un adolescent souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité. Le quotidien explosif de ce duo mère-fils va provisoirement s’équilibrer grâce à la bienveillance de leur mystérieuse voisine.

  • Jeudi 28 juin à 19h30 : Sur la route de Madison, un film de Clint Eastwood, 1999, (Usa, 2h10)

Après la mort de leur mère Francesca, Michael Johnson et Caroline reviennent dans la ferme de leur enfance afin de régler la succession. Ils vont alors découvrir que leur mère a eu une liaison passionnée avec un photographe de passage.

Publicités

5 Réponses to “Cin’Eiffel 2017-2018”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Agnès Varda ou le bonheur cruel | Cin'Eiffel - 18 décembre 2013

    […] Cin’Eiffel […]

  2. Cin’Eiffel : saison grand cru ! | Cin'Eiffel - 30 juillet 2014

    […] Cin’Eiffel […]

  3. Le Brésil à l’honneur du coin de la Médiathèque de mars | Liseur - 27 mars 2015

    […] et représentation allégorique d’un coup d’Etat.Projeté dans le cycle Frontières de Cin’Eiffel, ce chef-d’œuvre a été présenté par Jean-Pierre Touati, éminent spécialiste du cinéma de […]

  4. Page non trouvée | Cin'Eiffel - 2 avril 2015

    […] Cin’Eiffel […]

  5. Focus sur une destination : les Îles éoliennes | Liseur - 9 mars 2017

    […] de Nanni Moretti, qui a été projeté le 23 février 2017 à La Médiathèque dans le cadre du cycle de Cin’Eiffel intitulé « chacun son style » (nouvelle fenêtre) un récit de voyage à la première personne qui a reçu le prix de la Mise en scène à Cannes en […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :