Cin’Eiffel 2019-2020

Cin’Eiffel, c’est la projection d’un grand film suivie d’une discussion. L’analyse d’un intervenant permet de croiser les regards sur ces œuvres et de dégager de nouvelles perspectives de lecture et d’interprétation.

Faites votre cinéma à La Médiathèque !

LES RENCONTRES DE CIN’EIFFEL

L’IMPRESSIONNISME

  • Jeudi 3 octobre  à 19h30

Quand les impressionnistes découvrent le Japon (nouvelle fenêtre) un film de Jérôme Lambert et Philippe Picard, 2017, France, 52 mn. Disponible également en VOD (nouvelle fenêtre)

Projection en présence du réalisateur (sous-réserve)

« Lorsqu’au milieu du 19ème siècle le Japon s‘ouvre à l’Occident, des voyageurs commencent à importer des objets d’art et estampes en Europe et aux États-Unis (…). En un demi-siècle le Japonisme envahit l’imaginaire européen et influence profondément les avant-gardes, marquant de son empreinte les Impressionnistes, les Nabis ou les Fauves. Notre film (…) met en lumière les correspondances entre l’art japonais et les œuvres occidentales remarquables du 20ème  siècle. »

VISION D’ARTISTE

  • Jeudi 17 octobre à 19h exceptionnellement

Mr Turner (nouvelle fenêtre) de Mike Leigh, 2014, Grande-Bretagne, 2h30.

Reconstitution historique des dernières années de la vie du peintre J. M. W. Turner surnommé « peintre de la lumière » et précurseur de l’impressionnisme. Loin des biopics académiques, Mike Leigh réalise un film sur le mystère de la création et la condition solitaire de l’artiste.

  • Jeudi 7 novembre à 19h30

Ivre de femmes et de peinture (nouvelle fenêtre) d’Im Kwon-taek, 2002, Corée, 1h57

À la fin du XIXème siècle, l’artiste peintre coréen Jang Seung-Up accède à la reconnaissance pour la maîtrise de son art. Peu à peu en rupture avec son temps, Jang Seung-Up se tourne vers de nouvelles inspirations…

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, César du meilleur film étranger.

L’OMBRE DES LÉGENDES OUBLIÉES

  • Jeudi 21 novembre à 19h30

Excalibur (nouvelle fenêtre) de John Boorman, 1981, Grande-Bretagne, 2h05

Une spectaculaire transposition cinématographique des légendes celtes et du mythe arthurien. Nominé au Festival de Cannes et aux oscars.

  • Jeudi 5 décembre à 19h30

Frankenstein junior (nouvelle fenêtre) de Mel Brooks, 1974, États-Unis, 1h46

Fréderick, descendant du célèbre docteur Frankenstein, retourne sur les terres de ces ancêtres en Transylvanie, et décide à son tour de façonner une créature… Considéré par l’American Film Institute comme l’un des cent films les plus drôles du cinéma américain.

  • Jeudi 19 décembre à 19h30

L’étreinte du serpent (nouvelle fenêtre) de Ciro Guerra, 2015, Colombie, 2h05. Disponible aussi en VOD (nouvelle fenêtre)

Un chamane amazonien vit seul dans la forêt amazonienne. Avec Evans, un ethnobotaniste américain, il part à la recherche de la yakruna, une plante sacrée, pour apprendre à rêver.

Nominé aux Oscars, au Festival de Cannes, Festival Sundance…

LE CHOIX DES SPECTATEURS  : « La comédie que vous rêvez de voir sur grand écran ! »

  • Jeudi 9 janvier à 19h30

Les spectateurs pourront voter (bulletin papier ou sur le blog Cin’Eiffel) parmi dix comédies.

FILMER L’HISTOIRE

  • Jeudi 23 janvier à 19h30

La bataille du rail (nouvelle fenêtre) de René Clément, 1946, France, 1h30

Pendant la guerre, un chef de gare et des groupes de cheminots font traverser la frontière à des juifs et organisent le sabotage de trains allemands, de façon héroïque. On les a appelés « La Résistance de fer ».

  • Jeudi 6 février à 19h30

Un héros très discret (nouvelle fenêtre) de Jacques Audiard, 1996, France, 1h50

Hiver 1944-1945, un homme qui n’a pas participé à la guerre, arrive peu à peu à se faire passer pour un héros de la Résistance, en s’inventant une vie admirable.

  • Jeudi 27 février à 19h30

Hanna Arendt (nouvelle fenêtre) de Margaret Von Trotta, 2012, Allemagne, 1h53

En 1961, Hanna Arendt, la philosophe allemande émigrée aux États-Unis, couvre pour le grand journal américain The New Yorker, le procès du criminel nazi Eichmann. Elle développe sa théorie de « la banalité du mal », qui fait controverse…

CARTE BLANCHE À… UN AUTEUR

  • Jeudi 12 mars à 19h30

Un romancier présentera et commentera son film préféré.

FILMS DE PROCÈS : LE CINÉMA FAIT APPEL !

  • Jeudi 2 avril à 19h30

La vérité (nouvelle fenêtre)  de Henri-Georges Clouzot, 1960, France, 2h00

Reconstitution du procès de Dominique Marceau, accusée d’avoir tué son ex-amant. Le cinéma de Clouzot a beaucoup fait pour la liberté des femmes, en donnant ce personnage à Bardot : son plus beau rôle !

Oscar du meilleur film étranger.

  • Jeudi 23 avril à 19h30

The third murder (nouvelle fenêtre) d’Hirokasu Kore-Eda, 2017, Japon, 2h05

Misumi, accusé de vol et de meurtre, a avoué son crime. Shigemori, qui le défend, sait que les chances de gagner ce procès sont presque nulles… Pourtant, durant l’enquête, il commence à douter de son client.

  • Jeudi 14 mai à 19h30

Du silence et des hommes (nouvelle fenêtre) de Robert Mulligan, 1962, États-Unis, 2h05

Pendant La Grande Dépression, un avocat, Atticus Finch est commis d’office pour défendre un jeune ouvrier agricole noir, accusé injustement de viol.

RETOUR AUX SOURCES

  • Jeudi 28 mai à 19h30

L’esprit de la ruche (nouvelle fenêtre)  de Victor Erice, 1973, Espagne, 1h39

En 1940, à la fin de la guerre civile, dans un village castillan, la projection du film Frankenstein, va fasciner deux fillettes, Ana et Isabel, qui vont partir à la recherche du monstre jusqu’à une bergerie abandonnée.

  • Jeudi 11 juin à 19h30

My Father, my Lord (nouvelle fenêtre) de David Volach, 2007, Israël, 1h20

Rabbi Abraham voue sa vie à l’étude de la Torah et à l’éducation de son fils : chaque acte de la vie quotidienne de Menahem, dix ans, est rythmé par la Loi juive, sans toutefois qu’il comprenne toujours pourquoi. L’histoire d’une fascination d’un fils pour son père.

  • Jeudi 25 juin à 19h30

Mud (nouvelle fenêtre) de Jeff Nichols, 2015, États-Unis, 2h05

Sur une ile du Mississippi, deux adolescents découvrent un homme étranger et aventureux, Mud… Une fable bouleversante sur l’amour et un grand récit sur l’enfance. Nominé au Festival de Cannes et  au Festival Sundance.

 

%d blogueurs aiment cette page :