Tag Archives: Médiathèque de Levallois

Les années 20, un renouveau culturel

17 Mar Les années folles

Au commencement de cette nouvelle décennie, replongeons 100 ans en arrière, dans le tumulte des années folles (nouvelle fenêtre), synonymes de bouillonnement et d’effervescence !  C’est l’époque des années festives (Joséphine Baker, Gaby Deslys, Mistinguett) marquées par un grand foisonnement créatif (l’Art déco, Coco Chanel, Kupka, Mondrian).

Côté cinéma, c’est l’âge d’or du muet (Charlie Chaplin (nouvelle fenêtre), Harold Lloyd, Max Linder,  Laurel & Hardy, Louise Brooks, Musidora (nouvelle fenêtre) et Buster Keaton (nouvelle fenêtre)). L’interruption des productions européennes entre 1914 et 1918 permet au cinéma américain soumis jusque-là  à la suprématie européenne de s’imposer et d’avoir une grande influence sur le monde du cinéma. Hollywood (l’usine à rêves) attire et accueille alors les plus talentueux des cinéastes et acteurs européens. Trois grandes firmes se répartissent les productions la Warner avec des  films policiers et les comédies musicales, Universal plutôt fantastiques et la Métro-Goldwyn-Mayer dans les mélodrames historiques. Émergent d’autres sociétés de production (Paramount, Fox film, Disney Brothers Studios, Columbia Pictures) qui comptent  encore aujourd’hui.

En France, le cinéma peine à se remettre de la guerre. Un cinéma d’avant-garde avec des pionniers du courant impressionniste apparaissent : Jean Renoir (nouvelle fenêtre), Abel Gance (nouvelle fenêtre), Germaine Dulac (nouvelle fenêtre), Marcel L’Herbier, Jean Epstein, René Clair (nouvelle fenêtre), Louis Delluc.

L’Allemagne se relève difficilement de sa défaite, sombre dans la misère et invente l’expressionnisme avec une volonté de dépasser le réalisme. Ce genre multiple et difficile à saisir est considéré comme le point de départ de tout le fantastique et a influencé le film noir et le film d’horreur. Fritz Lang (nouvelle fenêtre), Friedrich Wilhelm Murnau (nouvelle fenêtre), Paul Wegener (nouvelle fenêtre), Robert Wiene, Paul Leni (nouvelle fenêtre), Arthur von Gerlach, Arthur Robison en sont les chefs de fil.

En Russie, Sergei Mikhaïlovitch Eisenstein (nouvelle fenêtre), souvent considéré comme un des « pères du montage », tourne Le cuirassé Potemkine (nouvelle fenêtre), dont la célèbre scène du landau dévalant les marches est un monument d’anthologie. On peut citer d’autres noms comme Grigori Kozintsev (nouvelle fenêtre), Leonid Trauberg (nouvelle fenêtre) et Dziga Vertov

Cette décennie est donc un grand foyer d’expérimentation artistique et je vous propose encore quelques titres pour en découvrir davantage.

Faites votre cinéma à La Médiathèque !

Césars 2020, voir ou revoir les films nominés en DVD ou en VOD à la Médiathéque de Levallois …

3 Mar

Parmi les films nominés, vendredi soir à la cérémonie des Césars, voici ceux qui sont disponibles en DVD à La Médiathèque de Levallois ou en VOD sur la plate forme Médiathèque numérique (nouvelle fenêtre), dans les catégories principales …

Portrait de la jeune fille en feu

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Céline Sciamma
  • Meilleur actrice, Adèle Haenel et Noémie Merlant
  • Meilleur espoir féminin, Luana Bajrami
  • Meilleur scénario, Céline Sciamma

Grâce à Dieu

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, François Ozon
  • Meilleur acteur, Melvil Poupaud
  • Meilleur actrice dans un second rôle, Josiane Balasko
  • Meilleur scénario, François Ozon

Roubaix, une lumière

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Arnaud Desplechin
  • Meilleur actrice second rôle, Sara Forestier

J’accuse

  • Meilleur film
  • Meilleur réalisateur, Roman Polanski
  • Meilleur acteur, Jean Dujardin

Hors normes

  • Meilleur acteur, Vincent Cassel et Reda Kateb
  • Meilleur actrice second rôle, Hélène Vincent
  • Meilleur espoir masculin, Benjamin Lesieur
  • Meilleur scénario, Eric Toledano et Olivier Nakache

Les Misérables

  •  Meilleur acteur, Damien Bonnard
  • Meilleur espoir masculin, Alexis Manenti et Djebril Zonga
  • Meilleur premier film, Ladj Ly
  • Meilleur scénario, Ladj Ly, Giordano Gederlini et Alexis Manenti

Jeanne

  • Meilleur costume, Alendra Charles

Chambre 212

  • Meilleur actrice, Clara Mastroianni

Edmond

  •  Meilleur décors, Franck Schwarz
  •  Meilleur costumes, Thierry Delettre

Le chant du Loup

  • Meilleur premier film, Antoine Baudry

Les hirondelles de Kaboul

  • Meilleur film d’animation, Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec

Alice et le maire

  • Meilleur actrice, Anaïs Demonstier

La vie scolaire

  • Meilleur espoir masculin, Liam Perron

Mon Inconnue

  • Meilleur acteur dans un second rôle, Benjamin Lavernhe

Dans la catégorie Meilleur film étranger : Joker, Parasite, Once upon a time in Hollywood, Le jeune Ahmed et Douleur et Gloire.

Le César du meilleur film est attribué à Les Misérables de Ladj Ly

 

À voir ou à revoir …

2019 une année de cinéma des bibliothécaires. 2- Les séries

25 Fév

Voir notre article 2019 une année de cinéma des bibliothécaires. 1- Les films

En 2019, les bibliothécaires ont également regardé des séries et voici leur sélection :

The miniaturist (nouvelle fenêtre) de John Brownlow avec Anya Taylor-Joy, Romola Garai, Hayley Squires. Série britannique historique, tirée du best-seller de Jessie Burton (nouvelle fenêtre)

 

Mindhunter (saison 2) de Joe Penhall avec Jonathan Groff, Holt McCallany, Anna Torv. Série policière sur les tueurs en série.

 

Love Death et robots de Tim Miller : série d’animation fantastique. Int. aux – de 12 ans.

 

The Crown (nouvelle fenêtre) de Peter Morgan, Stephen Daldry Avec Olivia Colman, Tobias Menzies, Helena Bonham Carter. Série historique britannique : Les Windsor comme vous ne les avez jamais vu!

 

La guerre des mondes de Howard Overman, série britannique avec Gabriel Byrne, Elizabeth McGovern, Léa Drucker. Série science Fiction. Une adaptation du célèbre classique de la littérature (nouvelle fenêtre)

Bientôt à La Médiathèque!

 

Les sauvages (nouvelle fenêtre) de Sabri Louatah, Rebecca Zlotowski avec Roschdy Zem, Dali Benssalah, Sofiane Zermani. Série française sur la vie politique actuelle.

This is us de Sam Fogelman, série américaine avec Milo Ventimiglia, Mandy Moore, Sterling K. Brown… « Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d’êtres humains partagent le même jour d’anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante… »

Faites votre cinéma à La Médiathèque !

2019 une année de cinéma des bibliothécaires. Les films 1/2

18 Jan

Voir aussi l’article 2019 une année de cinéma des bibliothécaires. Les séries 2/2

Certains prennent des notes dans de petits carnets, d’autres rédigent des avis, alimentent les réseaux sociaux…, nous avons tous envie de prendre quelques notes afin de conserver une trace de ces films, découverts pendant l’année, exceptionnels ou pas, mais qui ont en commun de nous avoir laisser un petit goût particulier, fait naître une émotion inconnue…

Alors, les bibliothécaires vont rouvrir les carnets, rechercher leurs posts, et vous livrer leurs films préférés, avec le secret espoir de partager un film rare avec des inconnus (mais compagnons de cinéphilie) et de réveiller pour un moment cette émotion…

JANVIER

La favorite (nouvelle fenêtre) de Yórgos Lánthimos avec Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone.

FÉVRIER

Le chant du loup d‘Anthonin Baudry (nouvelle fenêtre) avec François Civil, Omar Sy, Mathieu Kassovitz

Grace à Dieu (nouvelle fenêtre) de Francois Ozon avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud

MAI

Douleur et gloire de Pedro Almodovar avec Antonio Banderas, Asier Etxeandia, Leonardo Sbaraglia. un film d’Almodovar est toujours un évènement, sorti pour le Festival de Cannes. Encore dans les salles !

Bientôt à La Médiathèque…

JUIN

Parasite de Bong Joon-Ho avec Kang-Ho Song, Woo-sik Choi, Park So-Dam, C’est la palme d’or du du Festival de Cannes, encore dans les salles !

JUILLET

Fête de famille de Cédric Kahn avec Catherine Deneuve, Emmanuelle Bercot, Vincent Macaigne

AOÛT

Once Upon a Time… in Hollywood de Quentin Tarantino avec Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie.

SEPTEMBRE

Joker de Todd Phillips avec Joaquin Phoenix, Robert De Niro, Zazie Beetz. Le film événement!

OCTOBRE

Hors normes de Nakache et Toledano avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent

Alice et le maire de Nicolas Pariser avec Fabrice Luchini, Anaïs Demoustier, Nora Hamzawi.

NOVEMBRE

Les misérables de Ladj Ly avec Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga. En lice pour l’ oscar du meilleur film étranger. Encore à l’affiche !

Adults in the room de Costa Gavras avec Christos Loulis, Alexandros Bourdoumis, Ulrich Tukur. La situation de la Grèce en 2015. Mieux qu’un documentaire, tous les dialogues sont vrais, enregistrés à l’insu des politiques européens par Yanis Varoufakis !! À voir absolument…

DECEMBRE

Marriage story de Noah Baumbach avec Adam Driver, Scarlett Johansson, Laura Dern.

La semaine prochaine : les meilleures séries!

À l’affiche : « Give me liberty », trace un esprit de liberté

25 Sep Affiche Give me liberty

Je vous recommande le « road movie » foutraque de Kirill Mikhanovsky (nouvelle fenêtre) Give me liberty (sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes) sorti le 24 juillet 2019, encore visible dans quelques salles de la région parisienne. Je préfère vous prévenir tout de suite : vous n’aurez pas une seule seconde de répit mais ne pourrez pas non plus rester indifférent à cette folle course totalement jouissive.

Le réalisateur

Kirill Mikhanovsky nait à Moscou, en 1971 et s’installe à 17 ans aux États-Unis. Dans les années 90, il travaille en tant qu’ambulancier, tout en étudiant les langues et obtient son diplôme en cinéma à l’université de New-York. Give me liberty est son deuxième film dont la fiction est nourrie de faits autobiographiques. Il a mis quatre ans pour le finaliser notamment pour des raisons financières. Kirill Mikhanovsky est un cinéaste pour le moins prometteur!

L’histoire

Vic, malchanceux jeune américain d’origine russe, conduit une camionnette médicalisée pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié.

À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père et une douzaine de vieux Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour retrouver Tracy, une femme atteinte de « la maladie de Lou Gehrig ». C’est alors que la journée de Vic devient complètement incontrôlable…

Mon avis

Give me liberty est un magnifique portrait de Milwaukee (nouvelle fenêtre), ville bouillonnante d’activité. Le film est porté par une troupe d’acteurs amateurs (Chris Galust a déjà tout d’un grand). On peut y voir une sorte de documentaire sur le handicap et ou bien une comédie sociale, le tout dans une cacophonie de langues, de voix ou encore de situations. Mais ici pas de caricature facile. Le van de Vic crée une connexion singulière entre tous ces personnages cabossés de la vie et les conduits vers un rêve américain inaccessible.

La mise en scène est nerveuse et riche de grandes ambitions artistiques. Le rythme du film est rapide. L’énergie de la caméra et le montage saccadé peuvent être étourdissants parfois épuisants voire dérangeants. Malgré cela, je me suis laissée embarquer dans cette aventure émouvante et drôle. En effet, Kirill Mikhanovsky a réalisé un excellent travail d’écriture comique où l’humour absurde et les dialogues savoureux créent des scènes parfois comparables à de petits sketchs. Un film à l’énergie contagieuse à découvrir sans tarder à La Médiathèque de Levallois.

Une sélection de film de voyage et de road trip disponibles à la Médiathèque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Into the Wild, Carnets de voyages, Dans les forêts de Sibérie, Little miss sunshine, Une histoire vraie, Sur la route, Easy rider, A bord du Darjeeling, Hasta la vista, Thelma et Louise, Nebraska, Exils, Voyage en famille, Away We Go

%d blogueurs aiment cette page :