Tag Archives: Sortir

À l’affiche : « Give me liberty », trace un esprit de liberté

25 Sep Affiche Give me liberty

Je vous recommande le « road movie » foutraque de Kirill Mikhanovsky (nouvelle fenêtre) Give me liberty (sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes) sorti le 24 juillet 2019, encore visible dans quelques salles de la région parisienne. Je préfère vous prévenir tout de suite : vous n’aurez pas une seule seconde de répit mais ne pourrez pas non plus rester indifférent à cette folle course totalement jouissive.

Le réalisateur

Kirill Mikhanovsky nait à Moscou, en 1971 et s’installe à 17 ans aux États-Unis. Dans les années 90, il travaille en tant qu’ambulancier, tout en étudiant les langues et obtient son diplôme en cinéma à l’université de New-York. Give me liberty est son deuxième film dont la fiction est nourrie de faits autobiographiques. Il a mis quatre ans pour le finaliser notamment pour des raisons financières. Kirill Mikhanovsky est un cinéaste pour le moins prometteur!

L’histoire

Vic, malchanceux jeune américain d’origine russe, conduit une camionnette médicalisée pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié.

À contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père et une douzaine de vieux Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour retrouver Tracy, une femme atteinte de « la maladie de Lou Gehrig ». C’est alors que la journée de Vic devient complètement incontrôlable…

Mon avis

Give me liberty est un magnifique portrait de Milwaukee (nouvelle fenêtre), ville bouillonnante d’activité. Le film est porté par une troupe d’acteurs amateurs (Chris Galust a déjà tout d’un grand). On peut y voir une sorte de documentaire sur le handicap et ou bien une comédie sociale, le tout dans une cacophonie de langues, de voix ou encore de situations. Mais ici pas de caricature facile. Le van de Vic crée une connexion singulière entre tous ces personnages cabossés de la vie et les conduits vers un rêve américain inaccessible.

La mise en scène est nerveuse et riche de grandes ambitions artistiques. Le rythme du film est rapide. L’énergie de la caméra et le montage saccadé peuvent être étourdissants parfois épuisants voire dérangeants. Malgré cela, je me suis laissée embarquer dans cette aventure émouvante et drôle. En effet, Kirill Mikhanovsky a réalisé un excellent travail d’écriture comique où l’humour absurde et les dialogues savoureux créent des scènes parfois comparables à de petits sketchs. Un film à l’énergie contagieuse à découvrir sans tarder à La Médiathèque de Levallois.

Une sélection de film de voyage et de road trip disponibles à la Médiathèque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Into the Wild, Carnets de voyages, Dans les forêts de Sibérie, Little miss sunshine, Une histoire vraie, Sur la route, Easy rider, A bord du Darjeeling, Hasta la vista, Thelma et Louise, Nebraska, Exils, Voyage en famille, Away We Go

Le choix des bloggeuses de Cin’Eiffel en 2017

2 Fév

Je vous livre, aujourd’hui, la bonne résolution de toute l’équipe Cin’eiffel, pour la nouvelle année : continuer à chercher encore et toujours quelques « pépites », films connus ou moins connus, que nous sommes prêtes à aller découvrir dans une petite salle de banlieue, un dimanche matin, sous une pluie diluvienne !

Chaque bloggeuse a sélectionné les 3 films et les séries qui l’ont vraiment captivée en 2017 : le choix a parfois été difficile, mais voici le résultat.

 

LES FILMS :

N°1

Détroit réal. K. Bigelow : c’est vraiment notre coup de cœur.

Les émeutes de Détroit de 1967 demeurent un des actes fondateurs, qui ont vraiment fait avancer les droits civiques des afro-américains et mis à mal la ségrégation raciale aux États-Unis. Ces évènements sont évoqués dans la littérature américaine contemporaine [je conseille vivement la lecture du très troublant roman de Jeffrey Eugenides, Middlesex (nouvelle fenêtre), qui évoque le sujet], mais attendaient encore LEUR film. C’est chose faite!

 

Sur la 2ème marche : 4 très bons films à découvrir, si ce n’est pas encore fait. Ils sont tous disponibles à la médiathèque Albert-Camus.

 

Enfin quelques coups de cœurs personnels des unes ou des autres :

120 battements par minutes réal Robin Campillo (nouvelle fenêtre)

L’autre coté de l’espoir réal Aki Kaurismaki

Le sens de la fête réal. Eric Toledano et Olivier Nakache

Pour le réconfort réal. Vincent Macaigne

L’amant du jour réal Philippe Garrel (nouvelle fenêtre)

Après la tempête réal Hirokaru Kore-Eda (nouvelle fenêtre)

Les nouveaux sauvages réal. Damien Szifron

 

LES SERIES :

Sur la 1ère marche : cette série est tirée du superbe roman La servante écarlate (nouvelle fenêtre) de Margaret Atwood (nouvelle fenêtre), grand auteur canadien, les scénaristes ont réussi à en faire la série dont tout le monde parle ! Encore difficile à voir en France puisqu’elle n’est pas encore disponible sur les grands médias français et ne sortira en DVD que dans quelques mois… Alors patience!

 

D’autres séries n’ont pas échappé aux bloggeuses, je vous en propose une sélection :

Faites votre cinéma à La Médiathèque!

Le festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez a 20 ans en 2017 !

23 Jan Festival Alpe d'Huez

Du 17 au 22 janvier 2017, le festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez a fêté ses 20 ans. Présidé par Omar Sy (nouvelle fenêtre), le jury était également composé d’Audrey Lamy, de Patrick Timsit (nouvelle fenêtre), de Pascale Arbillot et de Franck Gastambide.

alpes-huez-omar-sy-virgin-radio

Ce festival, unique en son genre, est le seul en Europe à être entièrement consacré aux films de comédies. Le public peut y découvrir les futurs succès du box-office du cinéma français. Au fur et à mesure des années, il est devenu une véritable référence avec son florilège de films, ses invités, ses découvertes de jeunes talents du cinéma, de la télévision, de la scène ou du web.

L’année 2017 ne déroge pas à la règle avec, en perspective, de la joie, des fous rires et des moments de partages, grâce à toutes ces nouvelles comédies.

À découvrir entre amis ou en famille bientôt dans nos salles obscures …

Pour cette nouvelle saison il y avait 6 films en compétition :

 

 

  • L’ascension de Ludovic Bernard (1er film)

  • Sous le même toit de Dominique Farrugia

  • Baby phone de Olivier Casas (1er film)

  • L’embarras du choix de Eric Lavaine

  • Bienvenue au Gondwana de Mamane

  • Si j’étais un homme d’Audrey Dana

 

And the winner is …

L’ascension de Ludovic Bernard

Avec : Ahmed Sylla, Alice Belaïdi, Kevin Razy, Waly Dia …

Synopsis : « Pour toi, je pourrais gravir l’Everest ! » Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là … D’autant que Nadia ne croit pas beaucoup à ses belles paroles. Et pourtant, par amour pour elle, Samy quitte sa cité HLM et part gravir les mythiques 8848 mètres qui font de l’Everest le toit du monde …

Sortie en salle : mercredi 25 janvier 2017

Palmarès complet :

  • Grand Prix : L’ascension de Ludovic Bernard
  • Prix du public : L’ascension de Ludovic Bernard
  • Prix Spécial du jury : Sous le même toit de Dominique Farrugia
  • Prix d’interprétation Masculine : Gilles Lellouche dans Sous le même toit de Dominique Farrugia
  • Prix d’interprétation Féminine: Alexandra Lamy dans L’embarras du choix de Eric Lavaine
  • Prix d’interprétation dans un second rôle : Alice Belaïdi dans Si j’étais un homme de Audrey Dana
  • Prix du court-métrage : Speed/Dating de Daniel Brunet et Nicolas Douste

 

Voici quelques films découvert à l’Alpe d’Huez, des comédies qui sont devenues cultes ou des classiques du genre, à voir ou revoir …

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour aller plus loin, visitez le Site officiel du Festival de comédie de l’Alpe d’Huez (nouvelle fenêtre)

Festival cinéma Télérama 2016

18 Jan

Vous avez raté quelques films incontournables au cours des derniers mois : pas de panique, le Festival cinéma Télérama est là pour pallier ces manques ! Pour 3,50 euros la séance !

La 19ème édition du Festival cinéma Télérama (du 20 au 26 janvier), en association avec plus de 300 salles Art et essais en France, met à l’honneur 16 films choisis par la rédaction du journal et qui ont fait le buzz en 2015 !

A l’exception peut-être de 2 ou 3 films (allez, on ose Birdman d’Inarritu, Marguerite de Giannoli et le très, très décevant Loi du marché – malgré l’excellent Vincent Lindon !), la sélection proposée par Télérama est à la fois de très bonne qualité et éclectique, faisant le pari de l’esthétique et du politique. Voici donc 5 films que nous vous conseillons parmi les 16 à l’affiche.

Trois souvenirs de ma jeunesseTrois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin

  • Un Desplechin grand cru, qui nous projette dans les souvenirs de son héros récurrent, Paul Dedalus, ici incarné par Mathieu Amalric. Arnaud Desplechin, après Jimmy P., confirme dans ce film, son talent de narrateur et son inclination au romanesque.

 

Mia madreMia madre de Nanni Moretti

Prix du jury œcuménique du Festival de Cannes 2015, Moretti, par une mise en abîme distancié où lui-même n’est pas nécessairement là où on l’attendait, nous livre un film plein d’émotion sur la mort d’une mère. Mais la drôlerie ainsi que la critique sociale et politique d’une Italie en déliquescence ne sont jamais bien loin chez ce réalisateur majeur !

 

Mustang

Mustang de Deniz Gamze Ergüven

  • Un 1er film très remarqué d’une jeune réalisatrice franco-turque, présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2015. Mustang, à travers le destin 5 sœurs en Turquie, nous parlent de liberté : à la manière d’un Panahi, Ergüven filme la résistance à l’oppression, qu’elle soit religieuse ou sociale ! Mustang représentera la France aux Oscar 2016 dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère.

 

lifeLife d’Anton Corbijn

L’histoire : Un jeune photographe qui cherche à se faire un nom croise un acteur débutant et décide de lui consacrer un reportage. Cette série de photos iconiques rendit célèbre le photographe Dennis Stock et immortalisa celui qui allait devenir une star : James Dean. Par le réalisateur de Control et d’Un Homme très recherché. Avec Dane DeHane, déjà vu dans le très bon Chronicle, dans le rôle de James Dean ; et avec le toujours excellent Robert Pattinson dans le rôle de Dennis Stock.

 

Taxi TéhéranTaxi Téhéran de Jafar Panahi

L’Iranien Panahi à qui, depuis décembre 2010, il est interdit et de réaliser des films et de quitter le pays, s’impose comme la figure de proue de la résistance à l’obscurantisme et du combat pour la liberté. Car malgré les interdictions qui le touchent, Panahi continue de tourner, et de tourner dans sa ville : Téhéran. Taxi Téhéran est ainsi un film clandestin qui, par les fenêtres d’un taxi, nous donne à sentir l’atmosphère de vie de la capitale iranienne. Film majeur par sa portée symbolique et Ours d’or à la Berlinale 2015.

D’autres films de la sélection méritent d’être vus :

  • Much loved de Nabil Ayouch
  • L’Homme irrationnel de Woody Allen
  • Phoenix de Christian Petzold
  • Back Homme de Joachim Trier
  • Fatima de Philippe Faucon

Pour bénéficier du tarif à 3,50 euros la séance, il vous suffit de remplir le pass (valable pour 2 personnes) que vous trouvez dans les Télérama des 13 et 20 janvier.

Benoît N.

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine …

15 Déc

C’est l’événement cinématographique de cette fin d’année 2015 ! Le mythe Star Wars est de retour avec Le réveil de la force, épisode VII. C’est LA suite, la plus espérée, la plus désirée du cinéma américain et tant attendue par des millions de fans de cette saga.

Ce nouvel opus sort sur nos grands écrans le mercredi 16 décembre 2015, 30 ans après Le retour du jedi.

affiche la guerre des étoiles-Affiche

La saga Skywalker

Cette saga est composée de trois Trilogies (la Trilogie originale, la Prélogie et la troisième Trilogie). L’histoire gravite autour de la famille Skywalker, commencée en 1977 avec La guerre des étoiles, premier épisode de la Trilogie originale.

Dès cet épisode, nous sommes en présence des personnages cultes qui ont fait la légende. Ceux-ci font partie de notre mémoire cinématographique et à la simple évocation des mots Star Wars, ils apparaissent dans notre subconscient. Pour toute une génération née entre les années 70 et 80 (ou pas !), c’est la référence du cinéma de science-fiction avec des personnages emblématiques.

Quelle joie de retrouver trois décennies plus tard les héros qui ont fait la légende : Luke Skywalker (Mark Hamill), Han solo (Harrison Ford), la princesse Leia (Carrie Fisher) et bien sûr Chewbacca.

Un événement à ne surtout pas manquer !

luke skywalker avant     han solo avant    princesse leia avant

         1977

      luke skywalker aprés      han solo aprés      princesse leia aprés

                                                            2015

Pourquoi c’est culte !

La guerre des étoiles est un film de science-fiction culte des année 80, précurseur en effets spéciaux. Imaginé, écrit, réalisé et produit par George Lucas en 1977. Ce maître en référence du genre a laissé son empreinte cinématographique dans toute l’histoire du cinéma : grâce notamment à des célèbres combats de sabres laser, des courses de vaisseaux spatiaux et des personnages originaux comme Dark Vador, maître Yoda, les chevaliers Jedi, les Eworks. Tous évoluent dans des galaxies lointaines comme Endor, Naboo, Tatooine …

C’est l’histoire de tous ces héros, planètes et vaisseaux qui ont fait de ce film une anthologie mythique connue dans le monde entier. Au fur et à mesure des épisodes, on se passionne pour le conflit entre les maîtres Jedi, qui maîtrisent le côté lumineux de la force pour faire le bien et maintenir la paix dans la galaxie, et les Siths, ceux qui utilisent le côté obscur de la force afin de dominer l’univers.

Le successeur de George Lucas

Un grand merci à Monsieur J. J. Abrams (réalisateur de séries : Felicity, Alias, Lost, Fringe et de films : Star-strek into the Darkess, Mission impossible 3 et Super 8) pour ce beau projet de longue date. Fan de la première heure des Star Wars, grand admirateur de George Lucas et de Steven Spielberg, il concrétise ainsi, en réalisant ce long métrage, son rêve d’enfant.

Plus que quelques heures à patienter pour ceux qui ont déjà leurs billets en mains. Pour les moins prévoyants, il vous faudra attendre encore un peu. Car toutes les séances jusqu’au dimanche 20 décembre sont pratiquement complètes !

Que la force soit avec vous…

Filmographie

Trilogie originale:

  • La guerre des étoiles            IV          1977
  • L’empire contre-attaque     V            1980
  • Le retour du jedi                   VI          1983

Prélogie :

  • La menace fantôme              I          1999
  • L’attaque des clones             II        2002
  • La revanche des Siths          III       2005

Troisième trilogie :

  • Le reveil de la force              VII     2015

(pour info)

  • L’aventure des Ewoks : la caravane de courage 1984
  • L’aventure des Ewoks : la bataille pour Endor 1985

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :