Tag Archives: VOD

Le cinéma peut ouvrir les frontières. Voyage n°2 : L’Asie

30 Mai

Après un voyage en Europe (nouvelle fenêtre) au travers de nombreux films, je vous propose de partir en Asie où ses différents pays historiquement riches de leur patrimoine cinématographique offrent des styles de films très variés selon leur origine géographique. Ils sont à la fois très ouverts sur le monde et enracinés dans leurs traditions véhiculant leur culture et relatant leurs légendes.

Un peu d’Histoire

Le cinématographe a trouvé toute sa place, dès son origine, en Asie et plus particulièrement en Inde, en Indonésie ou encore en Chine, pays qui connaissaient déjà « le théâtre d’ombres » depuis des siècles. Dans le vocabulaire chinois, on retrouve d’ailleurs le mot « dianying » qui signifie « ombres électriques » et désigne le mot film. Le premier film projeté dans ce pays l’est à Shanghai, le 11 août 1896. Puis Ren Jingfeng réalise, en 1905, La Montagne Dingjun.

En Inde, le documentaire The Wrestlers (1899) de H. S. Bhatavdekar est considéré comme le tout premier film, suit en 1913 Raja Harishchandra de Dadasaheb Phalke, film muet historique en langue marathi. L’industrie cinématographique devient la plus prolifique du monde. On y trouve des superproductions bollywoodiennes (nouvelle fenêtre), colorées ponctuées de scènes dansées et chantées.

Dans les années 50, le cinéma indien connaît un âge d’or, avec des réalisateurs comme Raj Kapoor, Guru Dutt ou Satyajit Ray (nouvelle fenêtre). À cette période, il en est de même pour le cinéma japonais qui connaît le début d’une reconnaissance internationale, non sans une certaine inquiétude. Akira Kurosawa (nouvelle fenêtre) devient une source inépuisable d’inspiration, pour Sergio Leone (nouvelle fenêtre) par exemple.

En Corée, la production de films apparaît sous l’occupation japonaise et devient immédiatement un outil de résistance d’abord nationaliste puis sous influence communiste. Ainsi sort en 1926, Arirang du cinéaste et acteur Na Un-gyu.

Depuis plusieurs années, ces pays montent en puissance dans l’industrie du cinéma mondial. Je vous propose un tour d’horizon de ce que vous trouverez à La Médiathèque en DVD ou VOD.

Le cinéma d’Asie de l’Est

 

 

Le cinéma d’Asie centrale

 

– 2 films à découvrir ailleurs : Ouzbékistan (nouvelle fenêtre) et Turkménistan (nouvelle fenêtre)

 

Le cinéma d’Asie du Sud

 

Le Cinéma d’Asie du Sud-Est

 

– 2 films à découvrir ailleurs : Birmanie (nouvelle fenêtre), Malaisie (nouvelle fenêtre)

 

Le Cinéma d’Asie du Sud-Ouest

 

– 4 films à découvrir ailleurs : Oman, Irak, Koweït,  Yémen

Où que vous soyez, faites votre cinéma à La Médiathèque !

Nos coups de cœur séries

9 Mai

L’équipe de Cin’Eiffel vous accompagne en cette période inédite, découvrez toutes ces séries qui vous ont aidé ou vous aideront à passer agréablement le temps.  Voici nos coups de cœur :

Disponible en VOD sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre), cette comédie dramatique diffusée par Arte, Mytho, en est à sa première saison, composée de 6 épisodes de 45 minutes, la deuxième saison est en écriture.

Mère et épouse dévouée, Elvira se sent de plus en plus transparente aux yeux des siens. Un jour, elle cède à la tentation d’un mensonge énorme et tabou pour retrouver amour et attention. Elvira deviendra-t-elle l’héroïne de sa propre vie ?

Unorthodox

Mini-série sur Netflix, en 4 épisodes de 55 minutes, série fascinante et touchante, il s’agit de l’adaptation de l’autobiographie : Unorthodox, The Scandalous Rejection of my hasidic boots, de Déborah Feldman, publiée en 2012. Cette série nous plonge littéralement dans la communauté juive ultra-conservatrice de Williamsburg, à Brooklyn, dans l’Est de New-York.

« Déborah Feldman quitte sa ville natale pour vivre sa vie de femme libre à Berlin, mais son passé la rattrape… »

Validé

Série dramatique crée par Franck Gastambide et diffusée sur Canal +, Validé nous plonge dans l’univers du RAP français. Cette première saison contient 10 épisodes de 30 minutes, la deuxième saison est en cours d’écriture.

« Hatik un jeune rappeur talentueux, épaulé par ses deux amis d’enfance, se retrouve du jour au lendemain « validé » par une des stars du milieu. Seulement, cette alliance se transforme rapidement en une dangereuse rivalité… »

The Outsider

Mini-série d’épouvante-horreur, thriller, de 10 épisodes de 60 minutes, sur OCS.

Le corps atrocement mutilé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans une petite ville de l’Oklahoma. Les empreintes digitales et l’ADN présents sur les lieux du crime désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball. L’affaire semble évidente à un détail près : Terry Maitland a un alibi en béton. Il était en effet à plusieurs centaines de kilomètres au moment où le meurtre a été commis. Le détective Ralph Anderson, proche de Maitland, est chargé de faire la lumière sur cette affaire pour le moins étrange. Et son explication pourrait bien dépasser l’entendement.

Mytho 

 

Également sur La Médiathèque numérique, Il miracolo (Nouvelle fenêtre) et Ad Vitam (Nouvelle fenêtre)  : 

La Casa de Papel devient la série la plus regardée dans le monde entier …

7 Mai

La Casa de Papel bat un nouveau record, celui de la série la plus regardée dans le monde entier, cette popularité se traduit par les chiffres, avec un record de visionnage. C’est d’autant plus inattendu que la série initialement réalisée, produite et diffusée par la télévision espagnole n’avait pas connue un très grand succès !!

Elle devient avec cette nouvelle saison, la série la plus regardée de l’histoire, en France, en Italie, en Argentine, au Chili, au Brésil, au Portugal … Véritable phénomène planétaire. Lorsque Netflix rachète les droits de La Casa de Papel, jamais la SVOD (nouvelle fenêtre) n’aurait pensé au succès actuel, c’était une série comme une autre accessible parmi un important catalogue. Et puis de bouche à oreille, de visionnage en visionnage, le phénomène a grandi pour exploser en 2020, avec la diffusion de la fin de la deuxième saison !

Pour le public de Netflix, c’est un véritable coup de cœur pour cette série espagnole : une série nationale qui est passée Internationale. L’énorme succès s’explique de différentes façons:

  • La plateforme est très regardée par le public adolescent, or c’est le public cible de La Casa de Papel.
  • Les producteurs et les scénaristes ont bénéficié d’un budget fabuleux pour le tournage de la deuxième saison, le mot d’ordre a été NO LIMIT, ce qui a permis de vraiment tenir compte des goûts de ce public !

  • Les scénaristes ont largement « fouillé » tous les personnages, même les personnages secondaires : le Professeur, Berlin, Rio, Denver, Tokio, Nairobi, etc …
  • Le suspense est soigné, le mot d’ordre est : être imprévisible, l’inattendu est la ligne de conduite.
  • Dans La Casa de Papel, on a laissé une place importante à l’émotion et à la musique, le titre Bella ciao (nouvelle fenêtre), chant des résistants italiens pendant la seconde guerre mondiale et delà chant de toute les résistances à l’oppression, est devenu l’hymne de la série.

  • La série met un point d’honneur à être la plus réaliste possible : saviez-vous que les obstacles du braquage sont les mêmes que si les braqueurs avaient fait le casse dans la vraie vie : la chambre forte est vraiment inondée en cas d’infraction …

Les nouvelles saisons très attendues de mes séries préférées. Certaines séries sont suivies par La Médiathèque! Alors n’hésitez pas!

Les mini-séries de réalité alternative

25 Avr

Le futur est un thème littéraire et artistique prisé des auteurs et réalisateurs du XXIe siècle. Les romans dystopiques et les romans de science-fiction remplissent les rayons des bibliothèques et librairies. C’est le cas également des films et séries qui imaginent des sociétés avec d’autres lois, d’autres règles de vie. Souvent plus sombres que celles qui régissent nos vies. La frontière entre leur réalité et la notre est parfois ténue. La Médiathèque vous propose dans cet article, une sélection de mini-séries qui imaginent d’autres réalités dans un futur proche ou lointain. Certaines sont disponibles via la Médiathèque numérique (nouvelle fenêtre), accessible avec votre carte de Médiathèque.

Ad Vitam (2018) – disponible en VOD (nouvelle fenêtre)

Cette mini-série de 2018 a été créée par Thomas Cailley (nouvelle fenêtre) . En six épisodes, elle développe le concept de la vie éternelle. On suit l’enquête d’un policier centenaire, Darius, interprété par Yvan Attal (nouvelle fenêtre), face à une vague de suicide d’adolescents. Le monde exploré pourrait-être celui dans lequel nous vivons. La différence est le principe de régénération, accessible à la majorité, qui permet de ne plus subir les conséquences du temps. Aux côtés d’Yvan Attal, on retrouve l’actrice Garance Marillier (nouvelle fenêtre), révélée par son rôle dans le film Grave (2017) (nouvelle fenêtre) disponible en DVD à La Médiathèque.

Un article de notre blog lui a été dédié à sa sortie, vous le trouverez à l’adresse suivante :

https://cineiffelblog.wordpress.com/2018/11/07/ad-vitam-la-nouvelle-serie-darte-va-t-elle-trouver-son-public/

Love, Death + Robots (2019) et Black Mirror (2011)

Ces deux séries se ressemblent par leur format court et leur mode de visionnage. En effet chaque épisode est indépendant et met en scène son propre futur.

Dans Love, Death + Robots, les épisodes ont chacun un graphisme et une histoire propre, c’est de l’animation qui se rapproche des jeux vidéo ou du manga. La série présentée par David Fincher (nouvelle fenêtre) et créée par Tim Miller (réalisateur du premier Deadpool (2016) et du dernier Terminator : Dark Fate (2019)) est interdite aux moins de 18 ans et comporte dix-huit épisodes de moins de 20 minutes. L’hétérogénéité de l’ensemble fait que chacun peut trouver un épisode qui lui convient. On peut par exemple cité l’épisode « Histoires alternatives » qui proposent huit options décrivant la mort d’Hitler avant la seconde guerre mondiale. Ce principe, l’uchronie, rappelle le roman d’Eric-Emmanuel Schmitt, La part de l’autre.

Dans Black Mirror, les épisodes sont plus longs, de 40 à 90 minutes et plus réels car ils décrivent une réalité proche de la notre, dans laquelle la technologie est poussée à l’extrême. La série démarrée en 2011 et réalisée par Charlie Brooker (nouvelle fenêtre) compte vingt-deux épisodes répartis en cinq saisons ; la dernière ayant été diffusée en juin 2019. Un épisode spécial, plus proche du film interactif, a également été diffusé en 2018. Dans ce film appelé Bandersnatch, le spectateur est amené à faire des choix qui changent le scénario du film et rend les fins différentes.

 

Maniac (2018)

Le réalisateur américain Cary Joji Fukunaga (nouvelle fenêtre) est très attendu ce printemps pour la sortie du dernier James Bond : Mourir peut attendre (nouvelle fenêtre). Avant de s’attaquer à 007, il a réalisé la première saison de True Detective et la mini-série Maniac, de dix épisodes. Deux personnages, Annie Landsberg (Emma Stone) et Owen Milgrim (Jonah Hill) sont atteints de troubles du comportement (tendance dépressive, paranoïaque et schizophrène) qui les poussent à accepter de participer à une expérience médicale. Cette expérience doit leur permettre de guérir de leurs troubles psychiques mais les effets secondaires se révèlent plus perturbants que prévu. On voyage dans des mondes parallèles aux graphismes kitsch et rétro et on retrouve de nombreuses références cinématographiques. Un clin d’œil général au 7e art.

Trepalium (2016) – disponible en VOD (nouvelle fenêtre)

Mini-série de six épisodes d’environ 50 minutes.

« Dans un futur proche, dans une société où 80% de la population est sans emploi, une jeune femme, Izia, tente de survivre. Elle est née dans « la Zone », du mauvais côté du Mur, un Mur qui a été dressé pour séparer les Zonards des 20% d’Actifs de la Ville. Au fil du temps, les tensions se sont accentuées entre les deux territoires : une rébellion est née parmi certains chômeurs. Les Activistes multiplient les actes de sabotage et de pression, et l’équilibre entre la Ville et la Zone se fragilise. Le Gouvernement décide alors de mettre en place la mesure des « Emplois Solidaires » pour calmer la situation : 10.000 habitants de la Zone vont être sélectionnés pour travailler dans la Ville. »  Source : Allociné (nouvelle fenêtre)

Years and Years (2019)

Mini-série anglaise de six épisodes d’environ une heure, elle est signée Russell T. Davies (nouvelle fenêtre). On peut voir au casting la fabuleuse Emma Thompson (My Lady – disponible en VOD (nouvelle fenêtre), Late Night – disponible en VOD (nouvelle fenêtre)) ainsi que Rory Kinnear (Broken – disponible en VOD (nouvelle fenêtre)).

« Imaginez un croisement édifiant entre Black Mirror et This Is Us. Un drama familial, suivant l’évolution de notre chère planète, des nouvelles technologies, et les bouleversements qui nous attendent. C’est ça, Years and Years !

Faites connaissance avec la famille Lyons. Une fratrie anglaise, issue de Manchester, qui vit sa vie comme tout le monde, alors que le monde poursuit sa course folle. Face aux crises financières, aux guerres qui menacent, face aux attentats, au changement climatique, au populisme carnassier qui pollue la vie démocratique, Stephen, Daniel, Rosie et Edith font de leur mieux, pour mener une existence sans heurt… » Source : Première (nouvelle fenêtre)

11.22.63 (2016)

On retrouve James Franco (nouvelle fenêtre) dans cette mini-série de neuf épisodes réalisée par Bridget Carpenter et adaptée du roman éponyme de Stephen King disponible dans nos rayons (nouvelle fenêtre).

« Imaginez si vous aviez le pouvoir de changer l’Histoire. Iriez-vous tout droit vers l’inconnu ? Cette série en huit parties suit Jake Epping, un professeur de lycée tout à fait banal, qui se voit confier la mission impensable de retourner dans le passé pour empêcher l’assassinat de Kennedy, le 22 novembre 1963. Jake a alors l’envie de se confronter à l’un des plus grands mystères du XXème siècle, voire de le résoudre. Qui est responsable ? Aurait-ce pu être évité ? Alors qu’il essaye de réécrire l’Histoire, Jake se rend compte que le passé ne veut pas être changé et qu’il va tout mettre en œuvre pour l’empêcher d’arriver à ses fins. » Source : Senscritique (nouvelle fenêtre)

En cette période de confinement, la Médiathèque vous rappelle que vous avez accès à 4 films en VOD par mois, accessibles via le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) en vous connectant avec votre carte de lecteur !

L’aventure en vaut la peine (Aristote). Voyage n°1 : l’Europe

18 Avr

Ce que j’aime dans la musique et le cinéma, c’est qu’ils permettent de voyager (temps/lieu), tout en restant où l’on est.

« Une destination n’est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses »(1). Avec les films on se transporte dans une histoire avec son décor, ses paysages, on s’identifie à des personnages et d’un coup  « voyager c’est vivre »(2). On part à la découverte de nouvelles réalités. On découvre de nouvelles cultures. Je vous propose d’ouvrir « une espèce de porte par où l’on sortirait de la réalité comme pour pénétrer dans une réalité inexplorée qui semble un rêve »(3), qu’on appellerait le cinéma.

Escale en Europe avec des films en VOD disponibles à La Médiathèque.

 En Allemagne (nouvelle fenêtre)

 

En Autriche (nouvelle fenêtre) 

En Belgique (nouvelle fenêtre)

En Bulgarie (nouvelle fenêtre)

Au Danemark (nouvelle fenêtre)

 

En Espagne (nouvelle fenêtre)

En Finlande (nouvelle fenêtre)

En France (nouvelle fenêtre)

En Grèce (nouvelle fenêtre)

En Hongrie (nouvelle fenêtre)

 

En Islande (nouvelle fenêtre)

En Italie (nouvelle fenêtre)

En Pologne (nouvelle fenêtre)

Au Portugal (nouvelle fenêtre)

En Roumanie (nouvelle fenêtre)

Au Royaume-Uni (nouvelle fenêtre)

En Serbie (nouvelle fenêtre)

En Slovaquie (nouvelle fenêtre) et en République Tchèque (nouvelle fenêtre)

En Suède (nouvelle fenêtre)

En Suisse (nouvelle fenêtre)

Où que vous soyez, faites votre cinéma à La Médiathèque !

  1. Henry Miller (un entretien avec l’écrivain à écouter en ligne sur le site de La Médiathèque – nouvelle fenêtre)
  2. Hans Christian Andersen (contes à lire en ligne sur el site de La Médiathèque – nouvelle fenêtre)
  3. Guy de Maupassant (livres à lire en ligne sur el site de La Médiathèque  – nouvelle fenêtre)
%d blogueurs aiment cette page :